Serbie : Les Aigles blancs vont s'envoler

Pour rendre l'espoir à leurs 13 millions de compatriotes à travers le monde et renouer avec leurs valeurs, les Orlovi ont dû se lever de bonne heure. Après une énième désillusion face à l'Écosse en barrages de l'Euro 2020, l'heure était à la douche glaciale du côté de la FSS, la Fédération serbe, réputée pour être une malaxeuse de sélectionneurs. Choisi pour prendre la suite d'un Ljubiša Tumbaković incolore et inodore, Dragan Stojković est arrivé sur le banc de la Serbie avec son aura d'ancien numéro 10 intemporel, une souris imprévisible à la carrière tortueuse ("Piksi" faisant référence à la souris Pixie, personnage du dessin animé Pixie et Dixie et Mr. Jinks). En secouant la pléthore de talents de son pays au nom de la sacrosainte unité, celle qui doit "sauver les Serbes" comme le veut l'adage, le voilà passé d'ex-meneur à guide.

De la Luz à Lusail


Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com