Serena Williams, après sa défaite face à Harmony Tan à Wimbledon : « Qui sait où je réapparaîtrai ? »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Serena Williams, après sa défaite face à Harmony Tan à Wimbledon : « Qui sait où je réapparaîtrai ? »
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Battue au terme d'un combat de 3h11 et malgré une avance de 4-0 au super tie-break contre la Française Harmony Tan (vainqueure 7-5, 1-6, 7-6 [7]), au 1er tour à Wimbledon, Serena Williams n'est pas apparue trop abattue en conférence de presse, ni très claire sur la suite de ses aventures.

« Premier sentiment après ce match de 3h11 finalement perdu (face à Harmony Tan au 1er tour à Wimbledon), un an après votre dernier simple ?
C'était vraiment dur, j'ai eu des chances de gagner le premier set, ça n'a pas marché.

Par rapport à l'an passé (abandon au premier set du premier tour), vous finissez dans quel état d'esprit ?
C'était un très long combat, je finis bien mieux que l'an dernier. C'est un début...

lire aussi

Le film du match

Et la suite, ce sera ?...
Je ne sais pas. Je ne planifiais que jusqu'ici, pour voir comment j'allais me sentir, et on verra ensuite.

Vous reviendrez à Wimbledon ?
C'est une question à laquelle je ne peux pas répondre. Je ne sais pas. Qui sait où je réapparaîtrai ?

« J'ai donné tout ce que je pouvais donner. Demain, peut-être pourrai-je donner plus. Mais je ne peux pas changer le temps. »

Physiquement et mentalement, comment vous êtes-vous sentie ?
Physiquement je m'en suis bien sortie, à part quelques points sur la fin, qui m'ont bien fait souffrir. Mentalement, je me suis bien comportée sur deux ou trois points clefs, mais pas assez.

Si ça devait être votre dernière apparition ici, ça vous conviendrait ?
Évidemment pas, mais j'ai donné tout ce que je pouvais donner. Demain, peut-être pourrai-je donner plus. Mais je ne peux pas changer le temps.

À quel point c'était compliqué d'affronter une adversaire comme Harmony Tan, qui coupe tant son coup droit et tente beaucoup d'amorties ?
Je savais qu'il y aurait beaucoup de slice, mais pas autant en coup droit. J'ai dû essayer de trouver mon rythme sur le terrain.

lire aussi

Tan : « Juste incroyable »

Il y a des choses que vous avez appréciées ce soir ?
J'étais vraiment là, sur le terrain, je me battais et je faisais ce que je pouvais. J'étais calme, vous savez. Je n'étais pas en colère. C'est une énorme victoire pour moi, la plus grande victoire de ma vie. Et je n'ai pas cassé de raquettes !

Vous êtes-vous surprise sur le plan du déplacement, par exemple ?
Pas forcément. Je bouge bien, je récupère beaucoup de balles. Je bouge bien à l'entraînement aussi. Ce n'était pas surprenant pour moi parce que je savais que je le faisais bien. Mais je ne m'étais pas entraînée pour un match de trois heures, donc... Je suppose que c'est là que ça a mal tourné.

Ce match vous donne-t-il envie de retourner au plus vite sur un court d'entraînement ?
Oui, parce que quand vous jouez pas mal et que vous êtes si près du but... N'importe quelle autre adversaire aurait probablement mieux convenu à mon jeu. Donc, oui, j'ai l'impression que c'est un peu comme : "Ok, Serena, tu peux le faire si tu veux".

Vous avez envie de vous aligner au prochain US Open, fin août ?
L'US Open est le premier tournoi du Grand Chelem que j'ai gagné. Votre première fois est toujours spéciale. Il y a certainement beaucoup de motivation pour s'améliorer et pour jouer (à nouveau) à domicile. »

Shriver : « Serena, un héritage pour toujours »

lire aussi

Le tableau féminin de Wimbledon

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles