Sergio Ramos au PSG, l'Ibère est déjà rude

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

8 juillet 2021, Sergio Ramos, 180 sélections avec l'Espagne, 671 matchs avec le Real Madrid, un palmarès XXL, signe au PSG. C'est beau, clinquant, expérimenté, charismatique, tatoué, bien rasé, bien gaulé. Bref, ça envoie du swag. Avant la réception de Leipzig en Ligue des champions, le numéro 4 du PSG affiche pourtant le chiffre astronomique de zéro minute de jeu depuis sa signature. Pis, il n'a pas encore fait le moindre entraînement collectif et n'a participé à aucun match amical de présaison. Une tuile quand on pense aux commentaires laudatifs qui ont accompagné son arrivée dans la capitale.

On parlait de tests physiques impressionnants, d'une défense à trois, d'une concurrence élevée et d'un Kimpembe poussé, petit à petit, sur le banc, on a même évoqué le brassard de capitaine. Sauf que le numéro 4 du PSG a surtout passé ses longs mois parisiens à lever ses pouces face à la caméra du club, à balancer des clins d'œil et…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles