Sergio Ramos : « L'Espagne a beaucoup à apprendre de la Chine »

Goal.com

 Sergio Ramos a rejoint mardi Fabio Cannavaro et Luka Modric dans un chat Instagram. Le capitaine du Real Madrid a organisé la « Journée Ramos UNICEF », une initiative visant à collecter des fonds pour l'achat de fournitures médicales dans la lutte contre le coronavirus.

Lamine Koné (Strasbourg) sur la fin de la saison en Ligue 1 : "Je me pose un tas de questions"

Cannavaro est entraîneur du club chinois Guangzhou Evergrande et a parlé de la rigueur des mesures prises dans le pays.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Ce matin, je suis allé à l'hôpital et de la première minute à la dernière, j'ai été contrôlé", a déclaré Cannavaro. "Ici, il y a une application qui vous indique votre position des 14 derniers jours. C'est spectaculaire.

"Les gens pensent que la Chine est un pays arriéré, mais pas du tout. Le plus important est de donner des informations aux gens. Ici, après quatre mois, presque tout est revenu à la normale."

Ramos a indiqué n que l'Espagne avait beaucoup à apprendre de la Chine. Ils ont souffert et sont en avance", a expliqué le capitaine du Real.

"Nous avons beaucoup à apprendre de la Chine. Nous devons aider nos héros, qui sont les professionnels de la santé. "Nous avons déjà beaucoup lutté mais ce n'est pas fini. Nous avons créé cette journée pour continuer à faire un don. Tout est permis pour l'achat de matériel.", a ajouté Ramos.


 

À lire aussi