Pour Sergio Ramos, le pire est annoncé

Débarrassé de ses pépins physiques, Sergio Ramos nuit d'un temps de jeu conséquent cette saison avec le PSG. Pour autant, l'ancien défenseur du Real Madrid n'est pas très rassurant et se fait souvent déborder, comme face au RC Lens. Pour Eric Di Meco, Sergio Ramos est tout simplement fini pour le haut niveau.

A contrario de Presnel Kimpembe, Sergio Ramos est épargné par les blessures depuis l'arrivée de Christophe Galtier sur le banc. Pour sa deuxième saison au PSG, il enchaine enfin les titularisations mais il rend souvent des copies inquiétantes. Alors qu'il va sur ses 37 ans, Sergio Ramos est arrivé à la fin de sa carrière selon Eric Di Meco.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Di Meco craint le pire pour Ramos

« Malheureusement, on a tous un prime dans notre carrière, mais on a aussi le crépuscule. Moi, je faisais partie de ceux qui étaient enthousiastes de voir arriver Sergio Ramos au PSG. Je pensais que ce garçon-là pouvait être le chaînon manquant de par son expérience et sa grinta. Le mec a tout gagné (…) J’avais hâte de voir un peu ce que ça allait donner et je pensais que ses blessures du Real seraient résorbées et qu’il pourrait jouer régulièrement. Le gros problème qu’il y a, c’est que je le vois souffrir sur le terrain, c’est-à-dire sur les gestes défensifs, soit là où il excellait pour se retourner et anticiper. De le voir comme ça sur le match de Lens, c’est…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com