Sergiy Stakhovsky soutient l'exclusion des Russes et des Biélorusses de Wimbledon

·1 min de lecture

L'ancien joueur ukrainien Sergiy Stakhovsky, parti combattre l'armée russe dans son pays, approuve l'exclusion des joueurs russes et biélorusses du prochain tournoi de Wimbledon.

Sergiy Stakhovsky, parti rejoindre l'armée de réserve de l'Ukraine, à la suite de l'invasion de son pays par la Russie, soutient la décision des organisateurs de Wimbledon d'exclure les joueurs russes et biélorusses de la prochaine édition du tournoi (27 juin - 10 juillet). « Je ne dis pas que je m'en suis réjoui, mais cela devait être fait », a déclaré l'ancien joueur ukrainien (36 ans) au quotidien anglais Mail on Sunday.

« Au cours des deux premières semaines de la guerre, j'étais plutôt tranquille à ce sujet, a ajouté Stakhovsky (31e mondial en 2010). Je pensais que chaque individu devait être jugé en fonction de son positionnement, mais nous savons comment les troupes russes se comportent dans les villes occupées. Nous savons ce qu'ils peuvent faire : massacre, viol, torture. Mon point de vue est donc différent désormais. »

« Au début, il y avait de la peur mais c'est étrange comme on peut s'habituer à la guerre, comme on peut s'habituer à tout, a affirmé Stakhovsky. On sait qu'un missile peut atterrir n'importe où dans le pays. Le tennis professionnel semble loin maintenant. C'est surréaliste. » Il a également ajouté avoir été témoin de scènes éprouvantes à Kharkiv et à Boutcha : « Ces images vont rester en moi longtemps, mais j'espère que je pourrai m'en défaire à un moment donné. »

lire aussi

Tous les articles sur la guerre en Ukraine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles