Serie A - Maurizio Sarri : "Rejoindre la Juventus est le couronnement de ma carrière"

C'est une trajectoire que personne n'aurait pu s'imaginer. Un an après son départ du Napoli pour rejoindre la Premier League et les Blues de Chelsea, équipe avec laquelle il a notamment remporté la Ligue Europa à Bakou, Maurizio Sarr a officiellement été présenté par la Juventus Turin ce jeudi. De retour en Serie A, celui qui était autant réputé pour son amour du beau jeu que pour son dégoût envers la Vieille Dame durant ses années passées en Italie, s'est donc présenté face aux nombreux médias venus pour l'occasion dans une situation quelque peu délicate. Entre fierté et justifications. 

Tout d'abord, le nouveau technicien de la Juventus Turin, Championne en titre d'Italie, a affiché sa satisfaction de rejoindre un tel club et d'entrer dans une nouvelle dimension. "Rejoindre la Juventus est le couronnement de ma carrière. Je respecte tout le monde et mon parcours. Ma sensation quand j’ai été contacté par la Juventus ? Très forte. Elle a été très déterminée pour me prendre", a d'abord confié Maurizio Sarri, avant d'évoquer CR7 et la Ligue des Champions. 

"Je suis né à Naples et j’ai tout donné pour le Napoli"

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

“Cristiano Ronaldo ? J’ai eu des joueurs importants à Chelsea, là c’est encore le niveau au-dessus. J’aimerais lui faire battre d’autres records (...) La Ligue des champions ? Moi je me lève le matin pour gagner les matches. L’objectif est de gagner. C’est un rêve qu’on doit avoir avec détermination. Mais on doit aussi être conscient qu’il y a 8-9 équipes du même niveau que la Juventus”, a ensuite ajouté l'ex-entraîneur de Chelsea et du Napoli. 

Le Napoli, justement, a aussi été évoqué par le principal intéressé, lui le natif de Naples, club rival de la Juventus Turin, qu'il a entraîné pendant trois saisons, non sans afficher son attachement au club et son désamour pour la Juventus Turin. 



"Je suis né à Naples et j’ai tout donné pour le Napoli. Dans les derniers mois au club, j’avais un doute entre l’attachement et la fin de cycle. J’ai alors eu des offres italiennes et étrangères. J’ai opté pour la deuxième option. Si je suis un traître ? Après le Napoli, je suis parti à l’étranger pour ne pas aller tout de suite dans un club italien. J’ai toujours respecté tout le monde, j’ai toujours tout donné dans chacun de mes clubs", a déclaré l'Italien. ​

Maurizio Sarri Sassuolo Napoli
Maurizio Sarri Sassuolo Napoli

"Trois ans au Napoli où ma première pensée le matin était de battre la Juve"

"J’avais besoin de revenir en Italie. Je pense que j’ai vécu 3 ans au Napoli où ma première pensée le matin était de battre la Juve. Je me suis donné à 110%, en vain. S’il faut, je le referais. Maintenant, je suis professionnel. Je donnerais tout ici (...) Mon parcours a été assez long et linéaire. Je suis dans l’équipe la plus importante d’Italie. Venir ici, c’est un nouveau pas en avant. C’est forcément une émotion très forte”, a ensuite ajouté l'homme âgé de 60 ans. 

"Les tifosi de la Juve sont sceptiques ? Je suis arrivé à Empoli, ils étaient sceptiques. Au Napoli, ils étaient sceptiques. À Chelsea, ils étaient sceptiques. Une seule méthode : gagner et convaincre. Il faut se divertir et avoir des succès. Gagner est la seule chose qui compte. Je pense que l’objectif de se divertir sur le terrain n’exclut pas le fait de gagner. Je ne pense pas qu’il faut jouer d’une seule façon pour gagner", a enfin terminé Maurizio Sarri. Avec une telle équipe mise à sa disposition, force est de constater que le nouvel entraîneur de la Vieille Dame a désormais toutes les cartes en main pour triompher en championnat, lui qui a terminé à plusieurs reprises dans la position de dauphin avec Naples, derrière sa nouvelle équipe. Progression. 

À lire aussi