Serie A: la nouvelle campagne contre le racisme fait déjà polémique

Quand la Serie A endosse les habits du pompier pyromane. Les représentants de la ligue, confrontée depuis le début de saison à de nombreuses affaires de racisme (cris de singe envers Lukaku à Cagliari ou chants racistes en direction de Balotelli à Vérone), ont tenté d’initier une création artistique. Son but ? Eveiller les consciences sur l’ignorance de certains. C’est raté. La campagne anti-racisme a même révélé l’ignorance des officiels italiens sur ce fléau qui gangrène le ballon rond de la botte depuis plusieurs années.

Erreur de symbole et de timing

C’est pourtant Simone Fugazzotto, artiste italien à la renommée internationale, qui a réalisé cette série de trois peintures. Mais le peintre a surement choisi les pires symboles pour illustrer ce combat. En effet, il a réalisé un triptyque montrant des singes et chimpanzés sous différentes coutures.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Avec ce trio de peintures, j’ai essayé de montrer que nous sommes tous des créatures complexes et fascinantes, qui peuvent être tristes ou joyeuses, que nous soyons catholiques, musulmans ou bouddistes. Mais à la fin de la journée, ce que nous avons d’être n’est pas lié à la couleur de notre peau" s’est-il défendu.

Une nouvelle polémique qui intervient moins de deux semaines après la une du Corriere dello Sport illustrant le choc Inter Milan-AS Roma. Le journal avait choisi une photo de Chris Smalling et de Romelu Lukaku accompagnée du titre "Black Friday". Pour...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi