Shapovalov insulte le public lors de son premier tour à Rome

Denis Shapovalov, lundi, lors de son match face à Lorenzo Sonego à Rome. (Guglielmo Mangiapane/Reuters)

Vainqueur de Lorenzo Sonego ce lundi (7-6, 3-6, 6-3), Denis Shapovalov a connu une après-midi mouvementée à Rome. Il s'en est notamment pris au public.

Denis Shapovalov n'a pas attendu longtemps pour faire parler de lui au Foro Italico. S'il s'est qualifié pour le deuxième tour en disposant du local Lorenzo Sonego lundi (7-6, 3-6, 6-3) lundi, le Canadien de 23 ans s'est emporté contre le public au cours de la deuxième manche.

Une histoire de marque

À l'origine du conflit, une seconde balle de Shapovalov annoncée faute par l'arbitre, à 4-3 40A, offrant alors une balle de break à son adversaire. Persuadé de l'erreur de l'arbitre de chaise Richard Haigh, le 16e joueur mondial a franchi le filet (ce qui est interdit par le règlement) pour contester la marque. Après avoir précédemment écopé d'un avertissement, il a logiquement été sanctionné d'un point de pénalité, offrant le jeu à Sonego (5-3). Hué par le public après avoir contesté cette décision en sa défaveur, le Canadien a complètement dégoupillé, demandant vulgairement au public de se taire.

Quelques secondes plus tard, ce dernier s'est même plaint qu'un spectateur l'ait interpellé en tribunes. Un incident que n'a pas sanctionné l'arbitre de chaise, qui a affirmé ne pas avoir vu ce qu'il s'était passé. Un premier tour décidément mouvementé pour Denis Shapovalov, qui a malgré tout fini par trouver les clés pour s'imposer en trois sets, et se qualifier pour le deuxième tour. Une fois la poignée de mains avec son adversaire terminée, le Canadien s'est excusé auprès de l'arbitre.

Au deuxième tour, Shapovalov sera opposé au Géorgien Nikoloz Basilashvili (25e), tombeur en deux sets (7-6 [2], 6-2) de Dan Evans (33e).

lire aussi

Le tableau du Masters 1000 de Rome

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles