Shirine Boukli, championne d'Europe en -48 kg : « Le fruit de tout un travail »

Titrée en 2020, la Française a glané un second titre européen, ce vendredi à Sofia, en -48 kg en battant en finale la Portugaise Catarina Costa. Cédric Revol a lui décroché le bronze en -60kg.

« Que ressentez-vous après ce deuxième titre de championne d'Europe ?
Je suis trop heureuse, ça fait plaisir. C'est une belle journée, le fruit de tout un travail. Depuis septembre, on nage dans le doute, un peu. Mais je sais que tout ce que j'ai produit cette année même si ce n'était pas que de l'or, c'était pour être prête sur ce genre d'événement. Là, j'ai prouvé que je sais être présente quand il le faut.

Avant ces Championnats, vous disiez venir pour taper du poing sur la table. Aujourd'hui, vous l'avez fait avec la manière : trois victoires par ippon, une sur waza-ari en finale contre la Portugaise Costa.
Oui, j'étais là pour bien évidemment gagner mais avec la manière. C'est ce que je m'impose cette année comme thème. J'aimerais mettre des ippons à chaque fois et sortir des matches rapidement, comme les grands champions.

La finale a été marquée par une pause médicale de votre adversaire. Comment êtes-vous parvenue à rester dans le combat ?
Je pense à ne pas me refroidir, je n'avais pas envie que ça casse mon rythme. J'essaie de bouger sur place. De me mémoriser ce que j'ai à faire, ne pas subir. Rester concentrée.

« Je veux être prête pour des Mondiaux et ramener le titre »

En 2020, pour votre premier titre européen vous n'étiez pas attendue, là si. Est-ce plus compliqué de gagner avec cette pression-là ?
Je ne sais pas si c'est plus dur mais c'est différent. J'essaie de vivre ce statut avec une certaine assurance, confiance en moi qui me permettrait de me libérer encore plus. C'est comme quand on est outsider, on lâche les chevaux, on n'a rien à perdre. Là, c'est un peu pareil. Ç'a été une très belle journée même si la demi-finale a été difficile mais j'ai su être forte et ne rien lâcher.

Pourquoi difficile la demi-finale contre l'Espagnole Figueroa (ippon en golden score), trop d'impatience ?
Je ressentais un peu de fatigue, d'impatience car je fais deux mouvements où ce n'est pas trop loin mais il n'y a pas de pénalité. On part en golden score, je suis un petit peu à la ramasse sur quelques séquences, elle en profite. J'ai su me remobiliser, passer le cap. J'essaie d'apprendre à ne rien lâcher même quand j'ai l'impression de douter.

Maintenant, l'objectif ce sont les Mondiaux, en octobre en Ouzbékistan ?
Oui, j'ai envie d'être prête sur ce genre d'événements importants. Les Championnats c'est là où il y a les titres. Je veux être prête pour des Mondiaux et ramener le titre. »

lire aussi

Le tableau des -48 kg

Cédric Revol, 3e en -60 kg : « J'y ai toujours cru »

Des trois Français en lice pour ce premier jour des Championnats d'Europe, à Sofia, Cédric Revol est le seul à avoir disputé un match pour une médaille. Au terme d'un combat héroïque, contre le Géorgien Chkhvuimiani, champion du monde en 2019, le titulaire des -60 kg a réussi à arracher le bronze.
Une belle satisfaction personnelle pour ce garçon de 27 ans, battu en quarts de finale par le Belge Verstraeten (waza-ari), qui n'avait plus été sélectionné en grand championnat depuis les Mondiaux 2017. « Je suis juste content. Pas forcément que de la journée mais du chemin que j'ai fait pour arriver là. J'ai eu un long chemin. J'ai 27 ans mais j'y ai toujours cru. J'ai mis beaucoup de choses en place, notamment pendant la période covid où j'ai travaillé, rongé mon frein. Cette année, j'ai l'impression que tout s'enclenche comme il faut. C'est le fruit de beaucoup de travail, de remise en question. Aujourd'hui, je ne me sentais pas vraiment super bien mais tout s'est mis en place. C'est clair, le Géorgien est champion du monde (2019) mais je mène 2-1 contre lui. Je me suis dit je mène 2-1 avec mon ancien moi, là je suis plus fort, je ne peux que gagner. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles