Six acteurs du sport décorés à l'Élysée

Christian Prudhomme, patron du Tour, avec le Président Emmanuel Macron lors de la dernière édition de la Grande boucle. (E. Garnier/L'Équipe)

Le Président Emmanuel Macron a remis les décorations à Béatrice Hess, Arsène Wenger, Jean Tigana, Jacques Vendroux, Laurent Allard et Christian Prudhomme mardi soir à l'Élysée.

Emmanuel Macron a trouvé une formule pour élever sa cote de popularité : échanger sa place avec Christian Prudhomme, le patron du Tour de France. « J'ai découvert ce qu'était le métier, l'engagement de Christian Prudhomme et c'est beaucoup mieux que président de la République. Il est acclamé, très populaire, les gens l'adorent et tous les maires de France le courtisent pour obtenir l'arrivée ou le départ d'une étape de Tour » a lancé le chef de l'État, mardi soir à L'Élysée, avant d'élever le patron de la Grande Boucle (propriété comme L'Équipe du groupe Amaury) au grade d'officier de l'ordre du mérite national.

Auparavant, l'hôte de l'Élysée avait retracé la carrière et salué les exploits de la nageuse Béatrice Hess, qui a remporté vingt-six médailles, dont vingt en or, aux Jeux Paralympiques et dont le parcours « est un hymne à l'espoir et au courage ». La championne en fauteuil a été élevée au rang de grand officier de l'ordre national du mérite tandis que tout près d'elle au premier rang, Laurent Allard, directeur général de la Fédération française handisport a été fait chevalier de la légion d'honneur pour avoir relevé tout au long de sa carrière le « double défi humain et sportif ».

Le foot à l'honneurAu nombre de smartphones tendus à bout de bras, le foot a remporté le match avec la remise de décorations à Arsène Wenger (officier de la Légion d'honneur), ex-entraîneur d'Arsenal aujourd'hui directeur du développement du foot mondial à la FIFA, Jean Tigana (chevalier), ancien milieu de terrain du carré magique de l'équipe de France et Jacques Vendroux, (commandeur de l'ordre national du mérite) journaliste de Radio France aujourd'hui sur Europe 1.

Sous les yeux de Laurent Blanc, Claude Puel ou encore Christian Karembeu, le président a salué les exploits des techniciens et la longévité de la « légende » Vendroux, petit-neveu du général De Gaulle comme il n'a pas manqué de rappeler. Avec l'équipe du Variété Club de France, fondé par le journaliste et présidée par le député Karl Olive, Emmanuel Macron avait participé en octobre 2021 à un match à Poissy avec les anciennes gloires du foot opposées aux soignants du centre hospitalier intercommunal de Poissy.

lire aussi : Emmanuel Macron à propos des Bleus : « Une détermination et une maturité qui me bluffent »