Six défenseurs centraux de Manchester City sont titulaires en sélection au Qatar

Aymeric Laporte, Nathan Aké et John Stones sont tous titulaires en sélection. (Faugère/Luttiau/Lahalle/L'Équipe)

Les six défenseurs centraux de Manchester City ont été convoqués pour le Mondial 2022. Ils sont tous titulaires avec leurs sélections respectives, et certains déjà même en huitièmes de finale.

Avec le FC Barcelone et le Bayern Munich, Manchester City est le club le mieux représenté au Qatar, avec seize joueurs appelés entre l'Angleterre, l'Espagne, le Portugal, les Pays-Bas ou encore la Suisse. Mais le champion d'Angleterre est aussi le plus gros pourvoyeur de défenseurs centraux de la compétition puisque six d'entre eux sont titulaires indiscutables dans leurs sélections respectives. Chacun d'eux a joué les deux ou trois matches de son équipe en entier depuis le début de la Coupe du monde. Tour d'horizon.

lire aussi : Le calendrier de la Coupe du monde

John Stones, Angleterre, 28 ans (62 sélections, 3 buts)Il est titulaire incontestable en sélection aux côtés de Harry Maguire. Mais, à la différence du très critiqué défenseur de United, celui de City est plus régulier et son entraîneur, Gareth Southgate, l'a encore cité en exemple pour sa prestation contre les États-Unis (0-0). En club, la concurrence est plus féroce encore mais il joue beaucoup et Guardiola l'a même utilisé à plusieurs reprises dans le couloir droit pour des raisons numérique (absence de Kyle Walker) ou tactique.

Aymeric Laporte, Espagne, 28 ans (18 sélections, 1 but)Opéré du genou en juin dernier, le gaucher a réussi sa course contre-la-montre pour reprendre la compétition à temps avec City et pouvoir disputer le Mondial. C'était un motif d'inquiétude en Espagne tant il s'est imposé comme un cadre depuis qu'il a choisi de jouer pour la Roja, il y a un peu plus d'un an. Associé à son coéquipier Rodri en charnière, il est très apprécié par Luis Enrique pour sa qualité technique dans le jeu de possession espagnol.

Rodri, Espagne, 26 ans (37 sélections, 1 but)Il est la sentinelle préférée de Pep Guardiola à City mais il joue derrière en sélection en ce début de compétition, toujours associé à Aymeric Laporte, son coéquipier en Angleterre. Plutôt que de choisir avec Sergio Busquets dans le 4-3-3 espagnol, Luis Enrique a décidé de faire reculer Rodri pour amener une touche technique à la relance. Et si le Citizen sait qu'il doit être plus méchant quand il évolue en défense, il n'a pas trop à se forcer : il a déjà occupé ce poste à quelques reprises avec City.

lire aussi : La défense remaniée des Bleus face à la Tunisie sera scrutée

Ruben Dias, Portugal, 25 ans (42 sélections, 2 buts)Derrière les leaders historiques Cristiano Ronaldo et Pepe, il est désormais l'un des cadres au même titre que Bruno Fernandes ou Bernardo Silva. Il faut dire que le défenseur central est devenu l'un des meilleurs du monde à son poste depuis qu'il a signé à City, à l'été 2020. En sélection, il a confirmé cette progression même s'il connaît un début de compétition un peu timide, pas vraiment aidé par les changements de coéquipiers en charnière (Danilo Pereira sur le premier match et Pepe sur le second).

Nathan Aké, Pays-Bas, 27 ans (31 sélections, 3 buts)À 28 ans, il a enfin percé au plus haut niveau après avoir longtemps bourlingué de prêt en prêt (il appartenait alors à Chelsea). Arrivé à City à l'été 2020, il a aussi dû être patient pour s'imposer et s'imprégner de la philosophie de Guardiola. Il fait désormais partie de la rotation et joue même parfois sur le côté gauche pour pallier le manque de latéraux chez le champion d'Angleterre. En sélection, il est enfin installé depuis peu - début de l'année 2022 - et forme une solide défense à trois avec De Ligt et Van Dijk.

Manuel Akanji, Suisse, 27 ans (45 sélections, 1 but)Lui, c'est le dernier arrivé à City. Recruté cet été en provenance du Borussia Dortmund, il est venu renforcer encore un secteur de jeu déjà bien fourni. Mais l'international suisse a su saisir sa chance avec l'enchaînement des matches et la blessure, aussi, de Laporte. Guardiola apprécie sa qualité de relance, notamment dans le jeu, une arme qu'il utilise aussi souvent en sélection comme on a pu le voir sur les deux premiers matches du Mondial.

lire aussi : Toute l'actualité de la Coupe du monde