Le skateur Édouard Damestoy partage sa passion pour la rampe dans une série documentaire

Édouard Damestoy, aux X Games 2022. (J. Halayko/ESPN)

Seul Européen spécialiste de la rampe (un module en forme de « U »), Édouard Damestoy dévoile une série documentaire sur sa discipline, star des années 1990 avec la légende Tony Hawk. Une plongée dans une communauté et son histoire.

Son 900 a marqué des générations de skateurs. En 1999, l'Américain Tony Hawk pose ce trick pendant des X Games dans la baie de San Francisco et entre dans la légende. Deux tours et demi dans les airs, posés sur une rampe, une « vert », ce module en forme de « U », le halfpipe des skateurs. C'est cette discipline qu'Edouard Damestoy, « grand amoureux de la vert » comme il se décrit, partage dans la série documentaire « Horizon verticale » en cinq épisodes diffusée sur France TV Slash (réalisé par Alexandre Peneau et Romain Mounier). Le Français, qui prépare également les JO de Paris 2024, y décrit sa passion pour le skateboard, et la rampe particulièrement, à travers son parcours ces deux dernières années.

lire aussi

L'actu du skate

Entre la France et la Californie, le champion du monde 2019, seul Européen actuellement invité aux X Games dans cette spécialité, est parti à la rencontre des légendes historiques comme des stars actuelles : de Lizzie Armanto, première femme à apparaître en couverture de Transworld Skateboarding, aux stars actuelles Jimmy Wilkins et Mitchie Brusco (20 médailles à eux deux aux X Games), en passant par les incontournables Christian Hosoi, Bob Burnquist ou Cara Beth-Burnside. Du lourd.

La vert revient sur le devant de la scène

Plus qu'une simple découverte d'une facette du skateboard, images d'archives à l'appui, il nous plonge dans une communauté, avec son histoire, son lifestyle et son côté familial, car pratiqué par peu de monde à très haut niveau. Le Bordelais de 22 ans nous emmène par exemple chez Eliott Sloan ou Bob Burnquist sur leurs rampes privées.

« La vert est vraiment en train de revenir sur le devant de la scène, beaucoup de rampes sont réhabilitées, aux États-Unis ou au Brésil par exemple, explique Damestoy. Il y a de plus en plus d'événements dans le monde. » Un mouvement porté notamment par la légende de la vert, l'Américain Tony Hawk, qui possède sa propre rampe en Californie et a lancé son événement en août 2021, la Vert Alert, remportée par le Frenchie.

Édouard Damestoy

« On a des jeunes qui commencent à devenir très bons en France, il y a de la relève. Je suis persuadé que ça peut en inspirer d'autres »

En France, les structures pérennes se comptent sur les doigts. « On en manque cruellement, regrette Damestoy, qui défendra en novembre son titre mondial World Skate en Argentine. J'ai vraiment eu la chance de grandir à Bordeaux, avec aussi des riders qui m'ont partagé leur passion et leurs connaissances de cette discipline. J'ai vraiment envie de maintenir ça en France, de soutenir la rampe. On a des jeunes qui commencent à devenir très bons, il y a de la relève. Je suis persuadé que ça peut en inspirer d'autres. » Damestoy a aussi le projet d'investir dans une rampe portable, afin d'organiser des événements à travers la France en invitant les meilleurs mondiaux, en 2023. Pour continuer à démocratiser et promouvoir la vert.

lire aussi

Toute l'actu d'Adrénaline

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles