Ski alpin - CM (F) - « Je suis de nouveau face au mur », estime Tessa Worley, 8e de la première manche du géant de Courchevel

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Tessa Worley, 8e de la première manche du géant de Courchevel, dominée par Mikaela Shiffrin ce mardi matin, peut encore espérer monter sur le podium. Tessa Worley, 8e de la première manche à 1''45 de Mikaela Shiffrin : « Je suis déçue, c'est une première manche un peu compliquée. Mes sensations dès la mise en action, une partie que j'adore ici, n'étaient pas celles auxquelles je m'attendais. J'avais du mal à entrer dans mes courbes, cette neige est un peu plus dure qu'elle en a l'air. Je suis partie avec les bonnes intentions, malheureusement je n'ai pas réussi à les transcrire dans le mur, j'étais un peu trop tendue. Ça fait une belle différence malheureusement, mais ça reste raisonnable par rapport au podium. Je suis de nouveau face au mur, je n'ai pas d'autre choix que de sortir une grosse deuxième manche. » Coralie Frasse-Sombet, 22e à 3''33 : « Ça tapait pas mal, c'est assez long du coup, ça fait mal aux cannes... Il faut arriver à toujours tailler les courbes pour avoir de la vitesse, et quand ça tape ce n'est pas évident. Si on ne garde pas la vitesse de haut en bas on prend vite 3 secondes. Je suis dans le bon tas pour avoir une bonne piste en deuxième manche, et pouvoir aller grappiller des places, autour du Top 15. » Clara Direz, 39e à 5''08 et éliminée : « C'est une déception. Je n'ai pas beaucoup couru, je ne suis pas dans le rythme de la course. Les entraînements, ce n'est pas encore ça, il me manque de la confiance, je sais ce qu'il y a à régler, ça prendra peut-être du temps. J'ai du travail à faire dans les murs, je manque de confiance, je protège trop mes courbes, je n'ose pas prendre la vitesse, je le savais avant de venir ici. Mais ce n'est pas un gros coup non plus, je suis passée par des choses bien pires que ça, l'année dernière j'ai failli ne pas être là (elle a été victime d'une embolie pulmonaire en septembre 2020). Les courses vont s'enchaîner, il y en a une demain pour essayer de tout remettre à zéro. » Doriane Escané, 43e à 5''32 et éliminée : « Ce n'était pas facile, ça tapait, ça s'est vu. Je me suis un peu loupée sur mes virages, j'y allais sans vraiment y aller. Ça faisait un moment que je n'avais pas fait de géant, c'est un peu mon niveau du moment. Ma famille est là, c'est bien mais je suis toujours déçue de décevoir. J'espère faire mieux demain. Quand on fait ces résultats, ça ne fait plus trop du bien de faire des courses... L'enchaînement des courses, si j'arrive à me remettre dedans, ce sera une bonne chose. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles