Ski alpin - CM (H) - Alexis Pinturault, après sa première manche du géant : « Ça s'est bien passé, je n'ai pas fait de faute »

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Six Français sont qualifiés pour la deuxième manche du géant de Kranjska Gora, en Slovénie. Pinturault et Faivre sont dans le top 5. Seconde manche à 12h30. Alexis Pinturault, 2e à 0''11 du Suisse Loïc Meillard : « C'était une neige vraiment facile et c'était donc facile aussi de se tromper de rythme et de skier trop gentillet. Quand je suis arrivé en bas, je ne savais pas où j'en étais. C'était facile de bien skier ou facile de mal skier, de ne pas prendre assez de risques. Ça s'est plutôt bien passé, je n'ai pas fait de fautes. En deuxième manche, il faudra attaquer, comme en première manche, c'est assez serré. » lire aussi Pinturault, deuxième de la première manche derrière Loïc Meillard Mathieu Faivre, 5e à 0''64 : « C'est printanier, je m'attendais à ce que la piste casse un peu plus mais c'est assez bon à skier. Il faut savoir skier juste, ne pas freiner, pour ne pas créer de point dur dans la courbe. J'ai eu un peu de mal à me mettre dans le bon tempo dans la partie haute, j'ai réussi à rectifier un peu le tir. Je suis 5e, tout reste jouable en deuxième manche. » Thibaut Favrot, 9e à 1''01 : « Ce n'est pas mauvais, ce n'est pas très bien, c'est au milieu, un peu à l'image de ce que j'ai souvent fait en première manche cette saison. Je suis bien placé, il y a tout à jouer à la deuxième manche. C'est serré devant moi, donc c'est dans le match. Mais il ne faut pas rêver, la deuxième manche, ça va s'envoyer de folie ! On va saler, ça va être complétement différent. On est sur des conditions complétement différentes de Bansko (il y a quinze jours en Bulgarie), là c'est de la neige dure qui revient un peu. » lire aussi Toute l'actu de l'alpin Victor Muffat-Jeandet, 20e à 2''12 : « Ce n'était pas facile avec la neige qui réchauffe, c'était difficile de faire entrer le ski très incisif. Au temps, c'est mieux qu'à Bansko, j'ai gagné 1''60... J'ai loupé un appui derrière le départ du slalom, ça me coûte de la vitesse jusqu'en bas. Il y a moyen de faire mieux, mais je vais pouvoir construire là-dessus, et essayer de réaliser une belle deuxième manche. En ce moment, j'essaie de faire simple. J'ai un peu mal au genou après un entraînement en slalom cette semaine, je vais déjà essayer de bien me concentrer sur moi et bien gérer ça. » Clément Noël, 22e à 2''33 : « C'était super bon à skier, la neige est parfaite. La neige et le tracé sont assez faciles. Pour quelqu'un comme moi, ça convient bien. À Bansko, c'était vraiment dur, je m'en étais pas si mal sorti mais c'était sur le fil, j'étais en difficulté. Là, je suis content de ma manche, mon ski n'est pas mauvais. En haut, j'en pose un peu mais la manche et l'état d'esprit me plaisent bien. Depuis Cortina (aux Mondiaux), je n'avais pas fait de slalom jusqu'à il y a trois jours. J'ai fait deux séances de slalom qui se sont bien passées. Le géant m'apporte aussi pour le slalom. »