Ski alpin - CM (H) - Alexis Pinturault : « Ne pas oublier d'attaquer » lors de la deuxième manche du géant d'Adelboden

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Alexis Pinturault est leader de la première manche du géant d'Adelboden avec 0''96 d'avance sur le Suisse Marco Odermatt. Cinq Bleus sont qualifiés pour la seconde manche, ce vendredi à 13h15. Alexis Pinturault (meilleur temps de la 1re manche du géant d'Adelboden) : « C'est une bonne première manche. J'ai profité du dossard 1, j'avais une bonne accroche. Ensuite, ça a dû lustrer légèrement, ce qui peut expliquer les écarts. Je n'ai pas fait de faute et ça m'a permis de faire la différence. C'est la première fois de la saison - non, la deuxième avec Sölden - qu'on a d'excellentes conditions en géant, avec un revêtement glacé. C'est une neige à la hauteur des standards de la Coupe du monde, des conditions qu'on aime. Il faudra être intelligent en deuxième manche, et ne pas oublier d'attaquer même si j'ai un petit matelas d'avance. » Mathieu Faivre (19e à 2''52) : « C'était une première manche compliquée, définitivement pas une bonne manche. Il va falloir que je regarde la vidéo pour essayer de comprendre. J'ai l'impression que plus ça va, moins ça va. C'est compliqué de faire des manches comme ça et d'être aussi loin. Il y a des erreurs qui coûtent cher mais je pense que la base du ski n'est pas forcément bonne parce que, malgré les erreurs, il faudrait être plus rapide que ça. C'est assez délicat à gérer en ce moment. La piste est très bonne, je pense qu'Alexis Pinturault (en tête) a profité de son dossard 1 avec une neige qui avait plus d'accroche. Avec les skieurs qui passent, ça devient plus lustré. Je pense que c'est l'un des meilleurs skieurs au monde actuel en géant, il part numéro 1, tout ça combiné fait qu'il y a pas mal d'écart. » lire aussi Résultats de la 1re manche Cyprien Sarrazin (22e à 2''69) : « Je suis en bas, sans grosse grosse faute. Après, je ne suis pas très content de mon ski, je peux faire beaucoup mieux, j'ai fait mieux. Mais je suis en bas, c'est un bon step, ça construit pour la seconde manche. Je ne vais pas en rajouter, juste me concentrer sur ce que je sais faire. Je suis un peu déçu, mais en même temps je ne suis pas loin et c'est encourageant. Les conditions ? C'est plus agréable, on a des sensations, un retour sous le pied. C'est pour ça qu'on fait du ski, pour avoir de bonnes sensations, on les a, on en profite. » Thibaut Favrot (27e à 2''96) : « Je ne suis pas très satisfait de moi. Il y a de bonnes parties en haut, mais en bas, j'ai fait un peu n'importe quoi, je suis entré trop tôt dans la banane qui mène au dernier mur. Après j'étais à contre-temps, un peu derrière, j'ai lutté tout le dernier mur et je prends 1''20 en bas, c'est énorme. C'est dommage parce que j'étais parti sur de bonnes intentions. Il faudra corriger sur la deuxième manche. » lire aussi La télévision peine à magnifier la discipline