Ski alpin - CM (H) - Henrik Kristoffersen (vainqueur du slalom de Chamonix) : « J'ai le meilleur matériel »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le Norvégien Henrik Kristoffersen, impressionnant dimanche sur la neige salée de Chamonix, a remporté son deuxième slalom au milieu d'une saison pourtant bien morose. « Cette victoire après un mois de janvier difficile vous redonne le sourire...
Quand vous gagnez, vous vous sentez bien. Samedi, c'était une honte, j'ai enfourché à la première porte ! Je n'ai pas pu montrer comment je skie sur ce genre de neige (salée). Je n'ai pas skié sur de la neige comme ça depuis quatre courses et j'ai quelques problèmes sur la glace, comme en janvier. À Flachau et Schladming, je n'ai pas trouvé la clé. L'an dernier, j'avais plus d'accroche. Là, j'ai un problème d'équilibre. Ramon (Zenhäusern, 2e du slalom dimanche) peut aller vite sur la glace mais il fait 2 mètres et 100 kg, moi pas ! Mon équipementier travaille très dur à Grenoble pour trouver la solution. Mais sur de la neige comme celle de ce dimanche, j'ai le meilleur matériel du monde. Je n'ai qu'à faire mon job, on est trois Rossignol sur le podium, ce n'est pas un hasard. « Je n'ai jamais autant bossé physiquement que cet été. Quand j'ai commencé à skier mi-août à Saas Fee, j'étais déjà cuit » Comment jugez-vous votre saison ?
Déjà, lancer sa saison le 21 décembre, c'est bizarre. D'habitude on commence à Levi, je m'en sors souvent bien et suis en confiance avant de partir aux États-Unis. Le géant de Beaver est chouette... Là, j'ai commencé à faire de la merde à Santa Caterina (22e et 12e en géant) et tout s'est un peu déréglé. Le slalom ne va pas trop mal, j'ai juste raté ces quatre courses de janvier sur de la glace. lire aussi Kristoffersen intouchable Mentalement, comment gérez-vous cette saison loin de vos attentes ?
Là, ça va ! Avant Chamonix, j'ai regardé la météo, j'ai vu 7° C et pluie, j'étais hyper heureux ! Je me sens bien sur les skis et c'est important. Il faut trouver l'équilibre sur la glace. Même si je gagne les trois prochains slaloms et tous les géants sur de la neige de printemps, on doit trouver quelque chose qui marche sur les neiges d'hiver. Sinon, en décembre prochain, on peut avoir les mêmes problèmes. Vous aviez pris quelques kilos cet été, ça a changé votre manière de skier ?
Non, mais je me suis tellement entraîné cet été que j'étais fatigué en début de saison. Je n'ai pris qu'une semaine off après l'annulation de Kranjska Gora (en mars) et je me suis remis au boulot. Je n'ai jamais autant bossé physiquement que cet été. Quand j'ai commencé à skier mi-août à Saas Fee, j'étais déjà cuit. Il va falloir revoir ça pour la saison prochaine. » lire aussi Les résultats du slalom de Chamonix