Ski alpin - CM (H) - L'Américain Ryan Cochran-Siegle remporte le super-G de Bormio

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Première victoire en Coupe du monde ce mardi à Bormio (Italie) pour l'Américain Ryan Cochran-Siegle, vainqueur du super-G devant l'Autrichien Vincent Kriechmayr et le Norvégien Adrian Smiseth Sejersted. Alexis Pinturault est 12e. C'était l'homme en forme et il a été exact au rendez-vous sur la Stelvio en partie verglacée de Bormio, même si on l'attendait davantage sur la descente programmée mercredi. Mais c'est bien le super-G disputé mardi que l'Américain Ryan Cochran-Siegle a remporté, signant son premier succès en Coupe du monde à 28 ans. lire aussi Classement de la course Agressif de bout en bout et très juste techniquement, le récent deuxième de la descente de Val Gardena et auteur du meilleur chrono des deux descentes d'entraînement à Bormio a largement devancé l'Autrichien Vincent Kriechmayr (+0''79) et le Norvégien Adrian Smiseth Sejersted (+0''94). C'est le premier succès américain en super-G depuis la victoire de Bode Miller à Hinterstoder (Autriche) le 20 décembre 2006. Pinturault reste leader au classement général Parti avec le dossard 1, ce qu'il regrettait après-coup car il a dû skier sur de la neige « fraîche », Alexis Pinturault a confirmé ses bonnes dispositions du moment en super-G et pris la 12e place (+1''78). Il conserve la tête du classement général, mais ne compte plus que 37 points d'avance sur le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde, 4e (+1''18) de cette course disputée dans de bonnes conditions météo, 24 heures après avoir été reportée en raison des fortes chutes de neige sur la station lombarde. lire aussi Classement général de la Coupe du monde Après deux saisons compliquées, Blaise Giezendanner a aussi confirmé qu'il était sur la bonne voie depuis quelques semaines en signant une manche engagée sur la Stelvio, pour terminer 14e (+1''84), son meilleur résultat en Coupe du monde depuis sa 9e place en super-G à Kitzbühel en 2018. Il y a quatre autres Bleus dans le Top 30 : Nils Allègre est 19e (+2'03''), Brice Roger 22e (+2'25''), Roy Piccard 24e (+2'34'') malgré le dossard 48 - ce qui constitue son meilleur résultat en Coupe du monde - et Johan Clarey 29e (+2'52''). Enfin Nicolas Raffort est 39e (+3''64) et Adrien Théaux 40e (+3''84).