Ski alpin - CM (H) - L'Autrichien Manuel Feller domine les débats après la première manche du slalom de Schladming

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'Autrichien Manuel Feller a été le plus rapide mardi lors de la première manche (2e à 20h45) du slalom de Schladming, devançant le Norvégien Sebastian Foss-Solevaag (+0''39) et l'Autrichien Michael Matt (+0''67). Clément Noël a signé le 5e chrono (+0''79). Sous la neige et avec le dossard 1, l'Autrichien Manuel Feller a vite éteint le suspense mardi en fin d'après-midi lors de la première manche du slalom de Schladming (2e manche à partir de 20h45). Le récent vainqueur à Flachau a en effet signé le meilleur chrono sur la Planai, devançant le Norvégien Sebastian Foss-Solevaag (+0''39) et un autre Autrichien, Michael Matt (+0''67). Clément Noël reste tout à fait capable de viser le podium, et pourquoi pas mieux, puisqu'il a été crédité du 5e temps (+0''79) au terme d'une manche propre, qui lui a pourtant arraché une mimique de déception dans l'aire d'arrivée. lire aussi Résultats de la première manche Nouvelle forte déception pour le Norvégien Henrik Kristoffersen, qui a souvent brillé à Schladming (quatre victoires), mais qui n'a pris ce mardi que la 24e place de la première manche (+2''60).
Il n'y a que 7 skieurs dans la même seconde. Jean-Baptiste Grange, bon 8e malgré son dossard 20, est ainsi à une seconde et demie pile de Feller, suivi de près par Alexis Pinturault, 11e (+1''73), qui peut encore prendre des points précieux dans sa quête du gros globe de cristal mais aura bien du mal à poursuivre sa belle série à Schladming, lui qui reste sur deux deuxièmes places sur la Planai en 2019 et 2020. Victor Muffat-Jeandet (+2''54) est lui 23e, tandis que Théo Letitre n'a pas terminé sa manche. Lizeroux a fait ses adieux Quant à Julien Lizeroux (41 ans), qui avait annoncé lundi que ce slalom serait le 172e et dernier départ de sa carrière en Coupe du monde, il s'élançait avec le dossard 38 en quête de sa première qualification en deuxième manche de l'hiver. Mission ratée ( 35e à 3'37''), mais l'essentiel était ailleurs. Une fois arrivé, le Plagnard, souriant et ému, a enlevé son dossard, lancé « Lizeroux out ! » à la caméra, envoyé quelques bises via l'objectif, puis a salué de la main les différents skieurs et staffs réunis en bas de la Planai, qui l'applaudissaient en retour. « J'ai choisi de terminer ma carrière en Autriche, car c'est le pays du ski, et Schladming a toujours été ma course favorite, même si cette année il n'y a hélas pas de public, avait-il expliqué à la FIS avant sa première manche. Je voulais absolument m'en aller ici après ma longue carrière. Je ne suis pas triste du tout, mais c'est vrai que beaucoup d'émotions se bousculent depuis lundi. »