Ski alpin - CM (H) - L'Autrichien Vincent Kriechmayr participera à la descente de Wengen vendredi et ça fait scandale

·2 min de lecture

L'Autrichien Vincent Kriechmayr sera bien au départ de la descente de Wengen vendredi, alors qu'il n'a pas participé aux entraînements. Ce qui provoque un tollé. L'annonce de son test positif au Covid, mardi, avait laissé penser qu'il ne participerait pas aux courses de Wengen, en Suisse. Si Vincent Kriechmayr n'a pas pu se présenter aux deux entraînements de descente, mardi et mercredi, accepté par le jury de la Fédération internationale (FIS) mais pas autorisé à sortir d'Autriche avant mercredi soir (il faut présenter un test négatif), il a finalement disputé le super-G ce jeudi (9e à 1''03). Jusqu'ici, rien d'anormal. Problème : le double champion du monde en titre (descente et super-G) est bien sur la liste de départ de la descente de vendredi, avec le dossard 7. Alors que le règlement stipule qu'il faut avoir participé à au moins un entraînement pour pouvoir s'élancer. L'astuce de la FIS ? Lui faire ouvrir le portillon, c'est-à-dire l'autoriser à partir avant tous les concurrents, effectuer quelques mètres et valider sa participation. Ce qui se fait parfois pour les athlètes qui ne sont pas en état de courir un entraînement. Mais seulement sur un entraînement, pas sur une course. Un nouvel imbroglio qui fait tache Cette première a fait réagir un certain nombre de nations lors de la réunion des chefs d'équipe jeudi soir, sans qu'il puisse y avoir de réclamation officielle. Les athlètes, de leur côté, n'ont pas manqué de marquer leur mécontentement via les réseaux sociaux, à commencer par les Français. Deux semaines après le scandale du slalom de Zagreb, où dix-neuf concurrents étaient partis sur une piste en mauvais état, avant que la course soit annulée, ce nouvel imbroglio fait tache.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles