Ski alpin - CM (H) - Mathieu Faivre, 2e du géant de Bansko : « Pleinement satisfait »

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Mathieu Faivre a pris la 2e place du géant de Bansko (Bulgarie) samedi, derrière le Croate Filip Zubcic. Mathieu Faivre, 2e à 0''40 de Filip Zubcic : « Je vois qu'en produisant du bon ski, je suis maintenant capable d'aller jouer devant. En confiance après Cortina ? Pas forcément, il faut garder une forme d'incertitude pour faire correctement les choses. J'ai deux titres derrière moi, là un podium dès la première course de Coupe du monde après les Mondiaux, je suis pleinement satisfait même si c'était compliqué en deuxième manche. Ça tournait vraiment beaucoup en haut de tracé, il y avait des marques des précédents athlètes, j'aurais dû me montrer plus patient sur mes appuis. C'est comme ça, je n'ai pas de regret par rapport à la première place, Zubcic a fait une très grosse manche, il a terminé plus fort que moi, c'est le jeu ! » lire aussi Le Croate Filip Zubcic remporte le géant de Bansko, Faivre 2e Alexis Pinturault, 4e à 1''06 de Filip Zubcic : « Je perds mon bâton droit peu après le premier intermédiaire, donc il restait pas mal de temps, et ça marquait pas mal. C'est pas pour rien qu'on en a deux ! J'ai bien limité la casse, ça aurait pu être bien pire. Je me rends compte très vite de ce qui se passe, et ça manque énormément pour les appuis en courbes, ça nous aide à être sur la bonne ligne. J'ai essayé d'oublier cet épisode, de rester le plus concentré possible et faire ce que je pouvais ! Perdre un bâton, ça m'arrive pas souvent, la dernière fois c'était même gant et bâton à Crans-Montana il y a huit ou neuf ans. C'est arrivé aussi à Didier Cuche je crois en 2009 quand il se battait pour le globe de géant. Il faut garder la tête froide, ne pas péter les plombs. »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Thibaut Favrot, 7e à 1''77 de Filip Zubcic : « Je suis évidemment plus satisfait de ma deuxième manche, les conditions étaient très difficiles, la visibilité était délicate, il y avait un peu de sel en bas mais c'est resté assez glace en haut. Je ne suis pas en confiance en ce moment, je sors de Mondiaux compliqués, et là je fais mon meilleur résultat en géant en Coupe du monde. Comme quoi, il ne faut pas perdre la tête, pas s'énerver et rester calme, continuer à bosser. On voit Mathieu faire 2e, chapeau à lui, et aussi Pintu faire du ski de monstre même sans bâton, ils ont été piégés par la même porte, en passant du soleil à l'ombre. Je suis satisfait de ma réaction, je me suis sorti les doigts, il faudra continuer demain.