Ski alpin - CM (H) - Victor Muffat-Jeandet : « J'ai vu que j'avais le niveau pour un podium »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Après des courses difficiles en Autriche, Victor Muffat-Jeandet aborde les deux slaloms de Chamonix (samedi et dimanche à 9h30) avec l'envie de retrouver le panache de son début de saison. « Après avoir disputé six courses en vingt jours en janvier, comment vous sentez-vous ?
Je me sens plutôt bien. J'ai fait le choix de ne pas rentrer à la maison entre Flachau (les 16 et 17) et Schladming (le 26) pour éviter de faire trop de route et de me fatiguer. Je suis rentré après Schladming une journée, j'ai pu re-skier aujourd'hui sur des conditions similaires à celles du week-end. J'ai eu trois dernières courses plus compliquées en slalom, je n'ai pas vraiment su m'adapter aux conditions, très glacées, très dures, je me suis un peu égaré de mes directives techniques. À moi de profiter de ces deux slaloms pour rectifier ça. lire aussi Slalom, surprises sur pistes Le podium reste votre objectif en slalom ?
Le podium vient si tu fais ce qu'il faut sur les skis. Depuis cet été je m'entraîne pour ça, j'ai vu sur les premières courses que le travail avait payé (5e à Alta Badia, 6e à Zagreb). Ces dernières courses ont montré que rien n'est jamais acquis et que ça ne tombe pas du ciel. J'ai vu que j'avais le niveau pour un podium, mais ces dernières courses m'ont remis un coup de pied aux fesses. « L'enchaînement de janvier c'est toujours ça : tu es moins lucide, tu enchaînes, tu profites moins. Rentrer une nuit à la maison m'a permis de faire le point » Quel bilan avez-vous tiré de vos dernières courses ?
La vie de sportif de haut niveau fait qu'il faut sans cesse avancer, j'ai connu bien pire dans ma carrière. En faisant de très mauvaises courses je suis 15 ou 20e, ça veut dire que le niveau est quand même là. C'est frustrant de ne pas profiter de ces chances de courir. Avec le recul, l'enchaînement de janvier c'est toujours ça : tu es moins lucide, tu enchaînes, tu profites moins. Rentrer une nuit à la maison m'a permis de faire le point. lire aussi Classement de la Coupe du monde de slalom (H) À Chamonix se disputent les deux derniers slaloms avant celui des Championnats du monde de Cortina d'Ampezzo (8-21 février). Y pensez-vous déjà ?
On est d'abord focalisés sur les Coupes du monde, on ne pense pas à l'évènement principal de l'année. Il y a deux jours on courait à -15°C sur la glace, cette semaine à 5°C sur de la neige salée. On ne sait pas ce qu'on aura aux Mondiaux. Il faudra encore s'adapter parce qu'on ne tombe jamais sur les mêmes choses. »