Ski - Cham'Lines : l'épisode 5 sur une ligne peu connue du massif du Mont-Blanc

L'Equipe.fr
L'épisode 5 de la websérie Cham'Lines d'Aurélien Ducroz débarque pour une ligne très peu connue du massif du Mont-Blanc : le couloir «Whymper».

L'épisode 5 de la websérie Cham'Lines d'Aurélien Ducroz débarque pour une ligne très peu connue du massif du Mont-Blanc : le couloir «Whymper».Les commentaires et les explications d'Aurélien Ducroz sur la réalisation de l'épisode« C’est l’une des montagnes les plus mythiques de la vallée de Chamonix : « Avant la Verte on est alpiniste, à la Verte on devient montagnard ! » Cette fameuse citation de Gaston Rébuffat a sûrement contribué à bâtir l’aura de cette montagne. De mon côté, cela faisait longtemps que j’en rêvais. Et la réaliser de cette manière et dans de telles conditions est un privilège.Pour ce nouvel épisode, c’est la dream team que j’ai avec moi : Giullia Monego qui m’impressionne toujours autant, Alex Pittin et Tony Lamiche qui eux m’impressionnent techniquement et sont toujours partants pour une petite aventure !Nous sommes partis avec la première benne des Grands Montets, direction le Couturier.Cette année ayant étant assez sèche, une bonne partie de la montée était en glace et moi qui suis skieur et pas vraiment glaciériste, c’était une véritable aventure et découverte : me retrouver en crampons/piolets dans cette ambiance était juste incroyable. J’ai encore appris des tonnes de choses durant cette journée.Nous avons eu la chance aussi de croiser David Goettler qui passait par là et avec qui j’ai terminé l’ascension. Pas vraiment le même niveau technique : pour ajouter de la difficulté, il avait embarqué dans son sac à dos une surcharge de 20 litres d’eau ! La montagne produit des êtres étranges !Une fois le sommet atteint sur les coups de 13h, nous avons rejoint l’entrée du couloir en skiant l’arête sommitale de la Verte. Cette partie sur l’arête est loin d’être évidente : il y a 2000 mètres de chaque côté. Malgré la qualité de la neige, nous sommes restés extrêmement prudents et je dois avouer que la sensation est forte !La partie haute du couloir est la plus raide. La neige étant bonne nous avons pu enchaîner les virages mais pas encore pu lâcher les grandes courbes. Une fois le premier tiers passé, la pente devient un peu plus douce. Et même si on reste sur des degrés de pente avoisinant les 50°, il est possible de lâcher un peu plus. Nous restons quand même sur du ski de montagne où la prudence reste de vigueur.La deuxième partie est plus large et permet des itinéraires différents : chacun choisit sa ligne : Alex tire rider à droite, Giullia et moi partons sur la gauche alors que Tony reste dans l’axe de pente.Cependant les températures extrêmement élevées ont transformé la neige très rapidement : elle est devenue lourde et piégeuse. Nous devons être vigilants car les paquets de neige que nous faisons glisser sont très lourds et pourraient nous embarquer rapidement.La sortie se fait uniquement rider gauche car dans l’axe de pente une jolie barre de 20 mètres bouche la sortie ! C’est donc dans un petit couloir assez encaissé que se termine cette ligne avant de rejoindre le jardin de Talèfre que nous contournons par la droite et enfin nous retrouvons le Glacier de Leschaux et la Mer de Glace.En résumé : une ligne de haute montagne engagée et complète. Elle nécessite de vraies connaissances en alpinisme mais qui dans de bonnes conditions comme aujourd’hui est un vrai régal. Un grand Merci à Giullia, Tony et Alex pour cette journée magique qui comme le disait Gaston m’a fait devenir montagnard ! »Nom du couloir : “Le Whymper”Accès remontées mécaniques : Téléphérique des Grands MontetsAltitude de départ : 4122 mètresAltitude d’arrivée : 2200 mètresDénivelé du couloir : 600 mètresOrientation : Sud Sud EST Rappel sécurité en montagneAttention la pratique du ski hors-piste et des itinéraires freeride comporte de nombreux risques, comme toute activité en montagne. Il est essentiel d'avoir un excellent niveau de connaissances avant de s'engager dans des itinéraires en montagne. Les risques sont nombreux : zones glaciaires, crevasses, risque de chute, risque d'avalanche, etc.Ne partez jamais seul en montagne. Assurez-vous que l'itinéraire que vous envisagez est adapté à votre niveau. Réunissez toutes les informations nécessaires sur les conditions d'enneigement et météo avant de vous engager. Prenez des informations auprès des services de pistes et des professionnels de la montagne. Pour garantir votre sécurité, faîtes appel à un moniteur de ski ou un guide de haute montagne selon les itinéraires envisagés.Prenez systématiquement avec vous le matériel de sécurité nécessaire et surtout assurez-vous de bien savoir vous en servir. ARVA, pelle et sonde obligatoires en hors-piste, sac airbag vivement recommandé. Prévenez une personne de votre entourage sur l'itinéraire que vous envisagez de prendre.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages