Ski - ChM - Michel Vion (après l'attribution des Mondiaux 2023 à la France) : «Battre l'Autriche, jamais facile»

L'Equipe.fr
L’Equipe
Michel Vion, le président de la Fédération française de ski et patron de la candidature Courchevel-Méribel 2023, revient sur la victoire du dossier français face à Saalbach (Autriche) pour l'organisation des Mondiaux.

Ski - ChM - Michel Vion (après l'attribution des Mondiaux 2023 à la France) : «Battre l'Autriche, jamais facile»

Michel Vion, le président de la Fédération française de ski et patron de la candidature Courchevel-Méribel 2023, revient sur la victoire du dossier français face à Saalbach (Autriche) pour l'organisation des Mondiaux.

Michel Vion, le président de la Fédération française de ski et patron de la candidature Courchevel-Méribel 2023, revient sur la victoire du dossier français face à Saalbach (Autriche) pour l'organisation des Mondiaux.Les Mondiaux 2023 en FranceMichel Vion : «On avait bien mené ce dossier, c’est un travail toujours compliqué, surtout contre un candidat venu d’Autriche (Saalbach), c’est le pays du ski, et le battre c’est un vrai combat, jamais facile. On a été sereins depuis deux ans, on avait un bon concept en main, on l’a mené sans excès, sans arrogance, avec le curseur au bon endroit. Notre dossier était bon, mais celui de Saalbach aussi, l’équipe de 45 personnes de la Fédération française présente au congrès de la FIS a bien géré les présentations, les stands, car on peut perdre si c’est mal fait. Le reste, c’était mon travail. Je me suis beaucoup investi, et c’est bien normal, j’ai appelé mes camarades du conseil de la FIS régulièrement. On gagne par neuf voix contre six, j’avais même pensé à dix. On va se remettre au travail assez rapidement, en gardant un an notre structure actuelle sous forme d’association, que je préside. Il n’y a pas besoin d’agir différemment. En 2019, on va sans doute créer une ou deux sociétés commerciales, pour la gestion des droits.»

À lire aussi