Ski de fond - Mondiaux (H) - Johannes Klaebo conserve son titre de champion du monde de sprint

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le Norvégien Johannes Klaebo a conservé son titre de champion du monde de sprint ce jeudi à Oberstdorf (Allemagne). Richard Jouve (7e) a été sorti en demi-finales. Quasiment invisible en Coupe du monde depuis le début de l'hiver (6 épreuves sur 22) par crainte du Covid-19, Johannes Klaebo a soigné son entrée dans les Mondiaux d'Oberstdorf (Allemagne). Champion du monde il y a deux ans en style libre, le Norvégien a remis ça, cette fois en classique. Meilleur temps des qualifications (avec plus de 3'' d'avance sur le deuxième), Klaebo a ensuite remporté son quart et sa demi-finale avant d'écraser la finale grâce à sa puissance dans la ligne droite d'arrivée. Il a devancé ses compatriotes Erik Valnes et Haavard Solaas Taugboel. C'est le quatrième titre mondial de Klaebo (24 ans), lui qui avait également décroché trois ors olympiques en 2018 à Pyeongchang. « J'étais un peu nerveux parce que c'est une saison vraiment particulière, a-t-il avoué. Ça n'a pas été simple de rester à la maison et de regarder toutes ces courses à la télévision, je ne savais pas trop où j'en étais. La journée a été difficile à cause de la chaleur mais la piste était finalement en bon état, ils ont bien fait de la saler. C'est une entame parfaite mais maintenant, je vais récupérer car j'ai deux rendez-vous importants ce week-end, le skiathlon samedi et le sprint par équipes dimanche. » Richard Jouve éliminé en demi-finales « Il m'en a manqué dans la ligne droite finale » Côté français, seul Renaud Jay (32e) n'a pas passé le cap des qualifications. Lucas Chanavat (22e) et Valentin Chauvin (25e) ont été sortis en quarts de finale tandis que Richard Jouve tombait lui en demi (7e). « Depuis le début de saison, je n'ai pas eu de bons résultats en classique, a expliqué le sprinteur de Montgenèvre. Il y avait beaucoup plus fort que moi pour la médaille mais il était possible de passer en finale. J'ai été mieux sur la demie que sur le quart, bien agressif mais il m'en a manqué un peu dans la ligne droite, j'ai trop attendu. C'est pour ça que je suis quand même déçu. » Il retrouvera la piste dimanche avec Chanavat pour le sprint par équipes, cette fois en skating. Chez les femmes, le titre est revenu à la Suédoise Jonna Sundling qui a devancé la Norvégienne double tenante du titre (en style libre) Maiken Caspersen Falla et la Slovène, victorieuse de la Coupe du monde de la spécialité, Anamarija Lampic. Seule Française engagée, Léna Quintin s'est arrêtée en qualifications (39e).