Ski freeride - FWT - Maude Besse : « Cette blessure m'a coupé l'herbe sous le pied »

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

La skieuse freeride Maude Besse est de retour sur le Freeride World Tour après une grave blessure survenue il y a deux ans. Avec en prime une vidéo poétique qui retrace sa convalescence.

« Au sortir de cette longue blessure, cette vidéo est-elle devenue comme inéluctable et vitale ?
Pas spécialement. La chose qui m'a permis de sortir plus forte de cette blessure c'est le recul que j'ai pu prendre dessus, pendant deux ans. Je ne me suis pas mis de pression pour mon retour sur le FWT et, au final, j'ai voulu faire cette vidéo surtout car, pendant deux ans, je n'ai pas trop donné de nouvelles à ma communauté, notamment sur les réseaux sociaux. 2020, c'était l'occasion de me remettre sur les skis, de reprendre gentiment. J'en ai profité pour faire des images et j'étais plutôt contente du résultat. Je me suis alors dit que cela serait une bonne manière de résumer ces deux années pas si évidentes et d'en sortir avec une belle histoire.

Pourquoi la voix off récite un poème ?
J'ai ma meilleure amie, Lara, qui a écrit le texte et elle le conte avec sa voix. C'est une personne qui a toujours été là pour moi et qui compte beaucoup sur le plan mental. Je trouvais important qu'elle participe au projet avec sa belle plume et sa voix.

lire aussi
L'actu du Freeride World Tour 2021

À quel point cette absence a-t-elle été frustrante et difficile à vivre ?
C'était surtout les premiers mois (début 2019), notamment quand on vous dit que votre saison sur le FWT est terminée. C'était mon rêve depuis toute petite d'accéder au Tour. Cette blessure m'a donc coupé l'herbe sous le pied du jour au lendemain. Dans un premier temps, il a fallu avaler la pilule. J'ai aussi dû retrouver un boulot pour l'été... Tous mes plans ont changé d'un coup. Ce fut donc un gros challenge personnel. Mais tout s'est bien fini.

Vous en ressortez plus forte ?
Je pense, oui. En tout cas, pour ce qui est de mes sensations sur les skis, clairement je suis déjà tellement contente d'avoir pu retrouver mon niveau. Et je me rends compte que cela a façonné encore un peu plus mon mental et c'est clairement une expérience qui m'a rendue mentalement plus forte. Je tire énormément de positif de 2019.

Comment jugez-vous votre début de saison sur le Freeride World Tour ?
Ça, c'est la question qui fâche (rire). Pour le coup, je suis contente de reprendre sur le Tour avec un podium (3e en Andorre lors de la première étape). C'est plutôt satisfaisant, ce sont des points à prendre, c'est chouette. Après, il y a ce petit engrenage de la compétition qui revient avec le stress et la pression. Pour ma part, j'avoue que j'ai encore du mal à gérer ça en compétition. Après deux ans off, je me sentais pas mal tendue au départ de cette première étape. J'ai eu du mal à lâcher mon ski, c'est un run un peu assuré le premier jour. Lors de la deuxième manche(toujours en Andorre, elle a chuté), j'ai un peu lâché les chevaux même si ce n'était pas exactement ce que je voulais faire. Ça passera la prochaine fois. »