Ski freestyle - CM (F) - Tess Ledeux attaque avec ambition la nouvelle saison de Coupe du monde

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

La Française Tess Ledeux (18 ans) a passé un cap l'an dernier, en or aux mythiques X Games d'Aspen. De quoi aborder avec de grandes ambitions la Coupe du monde de Stubai (Autriche), où elle sera en finale ce samedi. Cet été, Tess Ledeux a réussi deux objectifs, de ceux qui changent la vie. Loin des skis et des pentes enneigées : le bac et le permis. « Un soulagement », sourit la skieuse. Car avec ses deux titres de championne du monde et ses cinq médailles aux X Games, on en oublie que la pépite du ski freestyle français va bientôt souffler ses 19 bougies. lire aussi La fiche de Tess Ledeux Ledeux attaque sa cinquième saison sur le circuit de Coupe du monde, avec une finale samedi pour la première étape à Stubai, en Autriche. « Je me sens plus prête que les autres années, même si on n'est jamais tout à fait satisfait au niveau technique », sourit la Française. Comme chaque année, Ledeux voit « course par course », pour arriver au top de sa forme en début d'année, pour les X Games d'Aspen et les Championnats du monde en février. « La pression est toujours présente, mais pas plus que d'habitude, assure-t-elle. Je crois que je commence à connaître l'avant-saison. Remettre son titre en jeu, c'est normal. » En 2021, elle en aura trois à défendre : ses deux sacres mondiaux (en slopestyle et big air) et un titre aux X Games (big air). Tess Ledeux « Aspen, c'est mythique. Un rêve de petite fille » Comme Adelisse, Tess Ledeux a gravi une échelle de plus la saison dernière. Oui, elle fait partie depuis plusieurs années du gratin mondial, habituée aux podiums sur le circuit. Mais pour la première fois, elle s'est offert la médaille d'or lors de l'édition américaine des X Games à Aspen (Colorado), le Graal pour tout skieur freestyle. « C'est un rêve de petite fille, confirme Ledeux. Aspen, c'est mythique, vraiment une étape supérieure. » lire aussi Toute l'actu d'Adrénaline Et elle a dû surmonter la plus grosse blessure de sa carrière (notamment une fracture du plateau tibial et entorse du ligament latéral externe du genou droit), à la suite d'une énorme chute à l'entraînement début février. Sept mois sans ski et une longue réathlétisation, qui est tombée au « bon moment » : le confinement l'a fait louper seulement un mois de compétition. « Ça m'a vraiment aidé à accepter la blessure : je n'avais que ça à faire et les autres ne skiaient pas, explique-t-elle. En plus, je crois que mon corps avait besoin d'un petit break. » De retour sur la neige depuis mi-août, Ledeux se sent à 100 % pour ce début de saison. « Elle saute bien, voire mieux qu'avant, affirme Greg Guenet, son entraîneur. À son retour de blessure, elle avait des doutes, un peu d'appréhension, c'est normal après une si grosse chute, ça prend du temps. Plus jeune, le rôle de l'insouciance peut aider à avoir moins peur. Là, elle grandit et mûrit chaque année et ça va avec. » Ledeux garde la même recette, avec toujours des nouveaux tricks en tête, qu'elle prépare et garde soigneusement secret. Pour le bon moment. Ledeux en finale à Stubai, pas Adelisse Pour la première étape de Coupe du monde de slopestyle de la saison, la double championne du monde Tess Ledeux participera à la finale à Stubai, en Autriche, samedi (à partir de 11h15). La Française a terminé à la cinquième place des qualifications, dominées par l'Estonienne Kelly Sildaru. La finale se déroulera en revanche sans le leader bleu Antoine Adelisse, passé à côté de ses qualifications (25e).