Ski freestyle - CM - Ultime étape de Coupe du monde de ski de bosses : Laffont sans pression, Cavet en quête du globe de cristal

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Pour la dernière étape de Coupe du monde de ski de bosses dimanche, à Almaty, au Kazakhstan, l'équipe de France vise un doublé : si Perrine Laffont est déjà assurée de remporter son quatrième globe de cristal, Benjamin Cavet, numéro 2 mondial, peut décrocher le premier de sa carrière.

Les montagnes russes émotionnelles de cette semaine kazakhe ne sont pas terminées pour le clan bleu. Perrine Laffont et Benjamin Cavet ont peut-être vécu la meilleure journée de leur saison lundi : l'or mondial en single pour la championne olympique, le seul titre qui manquait à son palmarès, et une belle médaille d'argent pour le skieur de Chatel, derrière l'intouchable roi Mikaël Kingsbury. Le réveil le lendemain de ce double podium bleu fut plus douloureux aux Mondiaux au Kazakhstan, avec une élimination rapide en parallèle.

Après quelques jours de repos, le clan tricolore a dû vite se remettre en forme à Almaty, pour l'ultime étape de Coupe du monde ce dimanche. Au programme : une épreuve de parallèle (à partir de 8 heures, heure française).

Laffont : « se faire plaisir »
Perrine Laffont, déjà assurée de remporter son quatrième globe de cristal et « épuisée » après son titre mondial, n'aura pas de pression pour conclure sa saison en beauté dans ce format qu'elle apprécie moins. Les deux seules fois où elle n'a pas gagné cette saison (7e aux Mondiaux et 5e à Deer Valley en Coupe du monde), c'était en parallèle. « L'objectif est de se faire plaisir et profiter pour la dernière de la saison avant des vacances bien méritées », confiait-elle après son élimination mardi.

La quête de cristal pour Cavet
Benjamin Cavet, vice-champion du monde donc, rêve de son premier globe de cristal. À 18 points seulement du leader du général (l'Australien Matt Graham), Cavet, numéro deux mondial, a l'occasion de passer un cap dimanche, lui qui est habitué au podium du général (2e en 2017, 3e en 2020, 2019 et 2016). « Le plus beau scénario, ce serait lui (Graham) et moi en finale, et celui qui gagne la course (parallèle) remporte le globe, sourit le Français de 27 ans. C'est la fin rêvée d'une saison. Ce sont des courses comme ça, avec une pression énorme, qui me feront progresser et que j'ai envie de vivre. »

La Coupe du monde de ski de bosses sera diffusée en différé sur la chaîne L'Equipe, dans La Station L'Equipe, à partir de 15h45 dimanche.