Ski freestyle - X Games - Les coups de coeur de Kevin Rolland aux Winter X Games d'Aspen 2021

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

Pas invité cette année, Kevin Rolland, nonuple médaillé des Winter X Games en ski halfpipe, a regardé avec attention depuis chez lui l'édition d'Aspen ce week-end, aux États-Unis. Le vice-champion du monde nous dévoile ses coups de coeur.

La médaille d'argent du Français Antoine Adelisse
« Impressionnant, comme à chaque départ qu'il prend en big air depuis plus d'un an, il est toujours sur le podium. Il a ses tricks à la perfection, très stylé et très technique, avec un effet « wahou » à chaque saut. C'est incroyable pour lui, car il a vraiment changé de dimension. Il n'était pas sur le devant de la scène, et aujourd'hui, il fait partie des trois meilleurs mondiaux en big air. Son statut a changé. Et il en a encore sous le pied, donc ça fait plaisir. Là, il a gagné avec les mêmes tricks qui l'ont fait gagner l'an dernier, et je sais qu'il travaille d'autres tricks. Il n'est pas meilleur qu'avant techniquement, mais il est beaucoup plus confiant. »

lire aussi
Les X Games d'Aspen en images

La victoire d'Andri Ragettli
« C'est très fort parce qu'il a fait deux tricks qui n'ont jamais été fait, et qu'on a pas vu venir. Je ne m'attendais pas à voir ça, son triple cork 1980. C'était inattendu et parfait. Et son deuxième saut, il arrive à bloquer la rotation dans un triple cork, ce qui est incroyable, du jamais vu. C'est pas le rider qui a le plus la côte en termes de style, de freestyle à l'état pur, mais il n'empêche que ce soir-là, il était au-dessus, il a dominé la compétition, j'ai trouvé ça incroyable. »

Nico Porteous dans le pipe
« J'ai regardé attentivement le halfpipe forcément (rires) (Kevin Rolland n'a pas été invité cette année aux X Games, mais il possède 9 médailles dans cette discipline). La sensation, c'est Nico Porteous, avec son back to back 1620 (il enchaîne deux 1620 de suite). C'était un peu inattendu, mais on l'a vu faire à l'entraînement, donc on savait que ça allait arriver à un moment donné. En général, j'ai trouvé le niveau technique et acrobatique très impressionnant, mais que ça manquait un peu de fluidité et d'amplitude. La belle surprise, en termes de style, d'amplitude et de run, c'est l'Américain Birk Irvin, qui a terminé troisième. C'est celui qui m'a fait le plus de plaisir à regarder. J'étais aussi un peu déçu pour Alex Ferreira car c'est celui qui a le run le plus complet selon moi, qui mixait technique, style et amplitude. Mais il n'a pas réussi à le plaquer. »

Nick Goepper, six ans après
« Ce n'est pas un rider qui a tant la côte que ça, comme un Henrik Harlaut par exemple. Il est très technique, très fort, mais il est souvent critiqué pour un manque de style. Ce que j'ai vraiment apprécié chez lui, c'est qu'il avait trois médailles d'or aux X Games (entre 2013 et 2015, en slopestyle), mais ça faisait 6 ans qu'il ne gagnait pas. Malgré ça, il est toujours là, toujours motivé. Et il ressort un run d'anthologie pour aller gagner l'or six ans après, c'est une énorme performance. Il n'y a pas beaucoup de riders dans l'histoire des X Games qui font un break de six ans entre deux médailles d'or. En plus, il l'a regagné avec la classe. »

Les quadruples cork des snowboardeurs
« Ce qui m'a vraiment impressionné, ce sont les quadruple cork en snowboard en big air. Je pensais que ça n'allait pas être très beau, ça allait faire la toupie, de la performance pour de la performance... Mais ça n'a pas été le cas ! Ils ont fait des quadruples avec la classe ! Je ne m'y attendais pas, ça a été une petite gifle. Markus Kleveland (vainqueur de l'épreuve de big air, à 21 ans) est incroyable, il fait vraiment un quadruple magnifique. En plus, je crois qu'il a eu un très grave accident au niveau de sa cheville, il revient de très très loin. J'aime bien les parcours comme ça, car forcément je m'identifie (rires). »

La nouvelle prodige Eileen Gu
« Eileen Gu, c'est un peu la nouvelle Kelly Sildaru (l'Estonienne est l'une des plus jeunes ados médaillée des X Games, avec 9 médailles à 18 ans), mais avec un peu plus de bagage technique. Je crois que c'est la seule fille à être capable de faire des doubles cork dans les deux sens, même si elle en a pas forcément eu besoin cette année pour ses podiums. C'est beau quoi ! Elle a 17 ans, elle a fait trois podiums (slopestyle, big air et halfpipe), elle a des gros sponsors, elle est Chinoise... Elle coche toutes les cases pour performer. Ça va être une des concurrentes majeures de Tess (Ledeux), en slopestyle et en big air. »

lire aussi
Le dictionnaire des figures en snowboard