Ski alpin - Mondiaux - Mathieu Faivre champion du monde du parallèle, Tessa Worley en bronze

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le Français Mathieu Faivre a remporté ce mardi le titre mondial de parallèle à Cortina d'Ampezzo devant le Croate Filip Zubcic. Tessa Worley, elle, récolte la médaille de bronze. Onze ans après son titre en slalom géant chez les juniors, le Français Mathieu Faivre (29 ans) est devenu ce mardi le premier champion du monde de parallèle de l'histoire, une épreuve qui faisait son apparition cette année, à l'occasion des Championnats du monde disputés à Cortina d'Ampezzo (Italie). Il s'est imposé en finale face au Croate Filip Zubcic, avec 48 centièmes de seconde d'avance sur les deux manches.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Avant la finale, le skieur d'Isola avait éliminé le Finlandais Samu Torsti en 8e de finale, puis s'était défait de justesse de l'Autrichien Fabio Gstrein en quart, avant d'éliminer aisément l'Allemand Alexander Schmid en demi-finales. Mathieu Faivre devient ainsi champion du monde pour la première fois de sa carrière. Faivre compte à son palmarès une victoire en coupe du monde lors du géant de Val d'Isère en 2016. Il avait pris la 7e place aux Jeux olympiques de Pyeongchang en 2018 dans la même discipline. Rappelons qu'Alexis Pinturault et Henrik Kristoffersen ne participaient pas à cette épreuve du parallèle, préférant se réserver pour les épreuves de fin de semaine (géant et slalom).
lire aussi Toute l'actu du ski alpin Tessa Worley en bronze Chez les femmes, la Française Tessa Worley (31 ans) a décroché la médaille de bronze, en remportant la petite finale face à l'Américaine Paula Moltzan avec une seconde et 18 centièmes d'avance au terme des deux manches.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Plus tôt dans la journée, la double championne du monde de géant, qui visera un troisième titre jeudi, avait éliminé sa compatriote Coralie Frasse Sombet en 8e de finale. Elle s'était ensuite inclinée pour quelques millièmes en demi-finale face à Marta Bassino. L'Italienne est devenue co-championne du monde quelques minutes plus tard avec l'Autrichienne Katharina Liensberger. Les deux skieuses n'ont pas pu se départager en finale et ont été créditées d'un temps similaire à l'issue des deux manches. lire aussi Pas de rupture du ligament croisé du genou pour Maxence Muzaton