Skicross - Mondiaux - Les Bleus ambitieux pour les Championnats du monde de skicross en Suède

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le Français François Place défendra son titre mondial à partir de mercredi à Idre Fjall, en Suède, lors des Championnats du monde de skicross.

En 2019, l'équipe de France avait décroché deux médailles aux Championnats du monde de skicross : l'or avec François Place et le bronze avec Alizée Baron. Sur une piste qu'ils connaissent bien, en Suède, les Bleus rêvent à nouveau de podiums.

Les finales auront lieu samedi 13 février, à partir de 12h30, en direct sur la chaîne L'Equipe. Les qualifications débutent ce mercredi.

La piste : presque la même qu'en Coupe du monde
Les Bleus connaissent bien cette piste d'Idre Fjall, en Suède. Ils y ont posé leurs valises il y a un peu plus de deux semaines pour trois courses. Bastien Midol s'était imposé le premier jour, devant notamment François Place (troisième), sur le format sprint. Le Canadien Howden Reece avait remporté les deux autres courses. Pour ces Mondiaux, la piste sera presque inchangée.

« On sait déjà un peu comment ça va se passer, explique François Place, champion du monde en titre. C'est une piste où il faut être super juste, il ne faut pas rater cette dernière ligne droite qui est très longue. La moindre petite erreur ne pardonne pas. Honnêtement, presque tout le monde peut gagner, car à l'entrée de cette ligne droite, tout peut se passer. C'est une course atypique, ça se passe rarement comme ça sur le reste des circuits de Coupe du monde. Il n'y a pas vraiment de favori, 15/20 personnes qui peuvent prétendre gagner samedi. »

Le tenant du titre : François Place
En 2019, la Marseillaise avait retenti grâce à l'ex-skieur alpin François Place. « L'objectif reste bien sûr, d'essayer d'aller en finale, avoir une médaille, sourit Place. S'il y a une médaille, ce sera super. S'il y en a pas, c'est que d'autres auront été plus forts que moi ce jour-là. Je ne me mets pas de pression particulière. Je skie pour moi, pour me faire plaisir. La pression sera bonne, positive. »

À six reprises dans le top 5 cette saison, avec trois podiums (dont un à Idre Fjall, le lieu des Mondiaux), le Français de 31 ans est le meilleur bleu au général de la Coupe du monde (4e).

L'expérimentée équipe de France
Aux côtés du champion du monde en titre, les Bleus affichent un casting fort de nombreux podiums en Coupe du monde : le champion olympique 2014 et trois fois vainqueur de la Coupe du monde Jean-Frédéric Chapuis, le vainqueur du globe de cristal en 2019 Bastien Midol et Jonathan Midol, vainqueur à Val Thorens en décembre. Tous les quatre sont actuellement dans le top 10 mondial.

Côté masculin, un seul rookie prendra le départ suédois : Youri Duplessis-Kergomard. À 24 ans, le skieur de Méribel, 2e de l'étape de Val Thorens en décembre 2019, va vivre ses premiers Mondiaux.