Skicross - Red Bull SuperSkicross - Red Bull SuperSkicross : Chapuis 2e et Berger-Sabbatel 3e à Andermatt

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Pour la première fois, le Red Bull SuperSkicross a convoqué les meilleurs athlètes de la Coupe du monde pour une course unique à Andermatt, en Suisse. Une course qui aura réussi à Jean-Frédéric Chapuis, 2e, et Marielle Berger-Sabbatel, 3e. Et une belle surprise chez les dames, avec le retour d'Ophélie David... Quoi de mieux qu'un parcours hors norme pour terminer la saison de skicross ? C'est ce qu'a proposé le partenaire des athlètes les plus fous, la boisson Red Bull : réunir les 16 meilleurs athlètes garçons et 8 meilleures athlètes filles de la Coupe du monde dans un circuit exceptionnel. Installé à Andermatt, en Suisse, le Red Bull SuperSkicross n'a rien d'une Coupe du monde lambda : composé de deux lignes distinctes, chaque athlète devait, au départ, choisir entre la ligne bleue ou la ligne argentée pour franchir en premier la ligne d'arrivée. Sacré course qui a, semble-t-il, bien plu à Jean-Frédéric Chapuis, 2e après une finale plus que serrée, derrière le vainqueur du classement général de la Coupe du monde, le Canadien Reece Howden. Le Suisse Marc Bischofberger complète le podium.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Après avoir tenté l'intérieur in extremis dans un virage relevé, Bastien Midol est passé à côté de sa demi-finale et de sa petite finale, puisqu'il sort après le négatif, à quelques mètres de l'arrivée. Deuxième des qualifications, Youri Duplessis Kergomard est sorti dès le premier run, tout comme Jonathan Midol. Le retour d'Ophélie David Après avoir remporté les essais chronométrés, la Suédoise Sandra Naeslund, 24 ans, s'est imposée devant la Suissesse Fanny Smith et la Française Marielle Berger-Sabbatel. Troisième au Championnat du monde, Alizée Baron a pris la 4e place. Quant à Jade Grillet-Aubert, la Rookie of the year de la Coupe du monde et quatrième Française invitée, elle n'a pas pris le départ de la course après les entraînements.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Si elles n'étaient que huit filles au départ, l'invitée de marque n'est pas passée inaperçue. À 44 ans, Ophélie David - dix fois vainqueur du gros globe de cristal et 26 victoires en Coupe du monde - a pris le départ de ce Red Bull SuperSkicross. Tombée contre Fanny Smith, 27 victoires en Coupe du monde, lors des essais chronométrés, la retraitée s'est fait éliminer dès son premier run, en demi-finales, et a terminé 6e.