Slavia Prague, l'Emprise du Milieu

SO FOOT

La nouvelle est si importante que c'est le président de la République lui-même, Miloš Zeman, qui l'a annoncée il y a quelques jours au cours d'une émission télévisée. "La Chine réagit avec différentes mesures de représailles, déclare-t-il à l'antenne de la chaîne Barrandov. Mais la plus importante est que le Slavia Prague, l'investissement chinois le plus réussi, ne sera plus financé." En cause, un conflit entre les autorités tchèques et chinoises : tandis que les premières accusent les secondes, en substance, d'ingérence, Pékin aurait décidé de résilier l'accord de partenariat conclu avec la capitale tchèque et de retirer du pays l'intégralité de ses investissements. Si l'information n'a pas été confirmée par le Slavia, il s'agit néanmoins du dernier rebondissement d'une histoire chinoise mouvementée.

Une malédiction chinoise, vraiment ?


Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Pourtant, en 2015,…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


À lire aussi