Snowboard - Le gratin du snowboard français réuni aux Arcs pour la John Doe Friendly Session 2017

L'Equipe.fr

Le temps d'un week-end, la crème du snowboard français était aux Arcs pour l'événement The John Doe Friendly Session. On y était, on vous raconte.Le snowboard a toujours été un sport à part, défini par ses propres codes. Même si la compétition en est une part intégrante, c’est surtout la notion de rassemblement qui a construit ses bases. La scène française s’est soudée grâce à des évènements dont l’objectif était que les personnes se rencontrent et passent un bon moment à rider tous ensemble.L’événement « le Mondial Du Snowboard » en a été le précurseur dans les années 90, suivi par une pléiade de rassemblements lors desquels le côté compétition comptait moins que celui de rassembler les riders.Le snowboard français n’a pas perdu cette tradition et les saisons sont toujours rythmées par les bonnes sessions qui réunissent les différents groupes, ou « crews », éparpillés dans les montagnes françaises. Après le Ride The Snake à Chamonix et la Bottom Line à Chamrousse, on peut toujours compter sur la John Doe Friendly Session pour réunir une horde de passionnés autours d’une session printanière aux Arcs.Il s’agissait-là de la 4ème édition de cet événement, lancé par l’«Amicale Du Snow board», l’association d’activistes locale, composée aussi bien de caméraman, photographes, pro riders ou de commerçants des Arcs. Et chaque année, on est impressionné par deux choses : la foule présente et la qualité du park.Beaucoup de riders professionnels répondent présent et de nombreux crews font le déplacement. Les locaux se sentent donc obligés de présenter un park shapé aux petits oignons avec une grande variété de modules très créatifs. Un parfait cercle vertueux !Cette année encore, l’originalité était au rendez-vous et le park proposait aux riders des lignes dans tous les sens. La vue depuis le haut du parcours donnait l’impression d’être comme un enfant devant ses cadeaux à Noël. On ne savait pas par quoi commencer ! Il y en avait pour tous les goûts et tous les niveaux, professionnels comme amateurs. Même les modules plus classiques, comme les kickers, s’enchaînaient parfaitement et semblaient convenir à tout le monde. Le "mini pipe" constituant la cerise sur le gâteau avec ces toutes petites courbes qui donnaient l’impression de skater une mini rampe.On a vu du beau monde sur ce park avec des gros noms de la scène française, voire internationale, comme Victor Daviet, Niels Schack, Valérian Ducourtil, Tonton Holland, Nico Droz… Difficile de voir tout le monde en action car le run est assez long et des petits groupes se forment.C’est d’ailleurs amusant de voir les multiples façons d’exploiter le park et les différences de styles entre riders. C’est cette diversité qui fait la richesse du snowboard. Le beau temps du week-end a favorisé une action constante sur le parcours et aucun module n’a été épargné. Difficile, aussi, de dire qui a fait quoi, mais le but, vous l’aurez bien compris, n’était pas de faire des coups d’éclats. Le point de ralliement était la «chill zone» du park, là où les athlètes se détendent, où les saucisses grillent et où la bière coule. La recette classique mais toujours efficace d’une bonne session printanière.Les soirées programmées étaient également dans le même esprit, convivial et fun. On a eu droit à un concert de Leopard Ale, le groupe d’Olivier Gittler, accompagné par le photographe Jérôme Tanon qui a repris du IAM. Même la musique de la boîte de nuit était gérée par des snowboardeurs avec Pierre-Jacques Yves et Nico Droz aux platines. De quoi faire guincher les fêtards qui avaient autant d’énergie que sur le park.Bravo à l’Amicale Du Snowboard pour ce bel événement fédérateur et sympathique. C’est grâce à ce genre d’initiative que l’esprit originel du snowboard perdurera. Le slogan de l’association est «Never Give Up» et il prend tout son sens après avoir passé ce week-end aux Arcs.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages