Soccer : game of Trump

SO FOOT
·1 min de lecture

Le premier mandat de Donald Trump a été marqué par la volonté permanente de cliver la population, sciemment, encore davantage qu'avec la vague populiste qui l'avait conduit au pouvoir. Ce choix l'a forcément amené à se fabriquer des opposants, dans un pays où d'habitude, le pensionnaire de la Maison-Blanche est supposé se transformer en héraut du consensus bipartite, tout du moins dans les mots et les postures. Il serait presque tentant d'imaginer que l'ancienne star de télé-réalité s'est inspirée de la doctrine " ami/ennemi " du politologue allemand Carl Schmitt, à supposer qu'il ait lu son (un) livre. Dans le sport également, il a trouvé sur son chemin et en face de lui des "mauvais Américains", qu'il n'a eu de cesse de fustiger derrière son smartphone. Au premier chef, le soccer, sport de "féministes lesbiennes", "importation européenne" pour intellos issus de la Ivy League, sans oublier, pour ce… Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com