Société Générale, BNP Paribas, Crédit Agricole... Allez-vous devoir payer pour être conseillé ?

Marie-Eve FRÉNAY
·1 min de lecture

Payer pour un suivi personnalisé et être mieux accompagné dans ses projets bancaires : loin d’être farfelue, cette idée germe dans la tête de plusieurs patrons de banques françaises. Dernièrement, Frédéric Oudéa, le directeur général de la Société Générale, a d’ailleurs pris position dans ce sens. « Le cœur de la relation avec son banquier est l’épargne. Il faudra payer pour ce service et cette expertise », a-t-il déclaré le 20 octobre lors d’une conférence sur le thème de la banque du futur.

Plus généralement, le patron de la Société Générale explique que seule l'épargne requiert l’expertise humaine (payante donc). En revanche, les particuliers, de plus en plus habitués aux outils à distance, peuvent se débrouiller seul pour leur compte bancaire et leur demande de crédit. Une opinion discutable s'agissant notamment du prêt immobilier. « Si les premières simulations ou l'envoi des pièces justificatives peuvent être dématérialisés, la construction du montage adapté nécessite à l'heure actuelle une intervention humaine », souligne Baudoin Choppin de Janvry, associé conseil industrie financière chez Deloitte France.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts, crédit... 5 aides pour sauver votre entreprise durant le couvre-feu
- Pension de réversion : des conditions strictes pour en bénéficier
- Impôts : les Français payent 915 euros par an de fiscalité verte