Sociétés écrans aux îles Caïman : le Real Madrid a-t-il fraudé ?

SO FOOT
·1 min de lecture

Depuis 2015, le consortium European Investigative Collaborations distille d'ennuyeuses révélations concernant la planète football, allant de dopages financiers, des fraudes fiscales de certains joueurs de football à des tentatives de corruption des instances. C'est le lanceur d'alerte Rui Pinto qui en est à l'origine, avec plus de 1,9 téraoctet de données, soit 18,6 millions de documents, envoyées au groupe de médias européens.

Il y a deux ans, le Paris Saint-Germain et Manchester City s'étaient alors retrouvés dans l'œil du cyclone, avec des informations, relayées en France par Médiapart, sur un probable contournement du fair-play financier et des soupçons de tricheries. On parlait alors de plus d'un milliard d'euros illégalement injectés, depuis le début des années 2010, par les dirigeants des deux clubs, à travers des sociétés écrans ou des contrats de sponsoring surévalués. Sauf qu'à chaque fois, malgré les supposées…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com