Sofia Bekatorou, championne olympique et initiatrice du mouvement #MeToo en Grèce

AFP
·1 min de lecture

"J'ai fait ce qu'il fallait, même si c'était tard", explique à l'AFP, Sofia Bekatorou, championne olympique de voile en 2004, qui, en témoignant sur les abus dont elle a été victime à 21 ans, a ouvert la voie au #MeToo grec. Aujourd'hui âgée de 43 ans, Sofia Bekatorou a trouvé "la force" de "prendre la parole publiquement" et de témoigner devant le procureur d'Athènes, le 20 janvier 2021, quand elle a "réalisé que d'autres personnes étaient en danger". C'était "l'élément déclencheur car cette personne pouvait agresser d'autres enfants", confie la quadruple championne du monde et double championne d'Europe.

La double médaillée olympique de voile (or en 2004 en 470, bronze en 2008 en Yngling) a révélé avoir subi "harcèlement sexuel et abus" dans une chambre d'hôtel, pendant sa préparation des JO-2000 de Sydney. A la suite de ses accusations, la Fédération grecque de voile a demandé la démission immédiate de son vice-président Aristeidis Adamopoulos, accusé par Bekatorou.

Bekatorou, l'initiatrice du mouvement #MeToo en Grèce

Devenue le symbole du mouvement #MeToo en Grèce, la championne avait attendu d'être "prête à parler" pour "mettre fin aux stéréotypes de la société" grecque. "Il faut comprendre que le sport est une...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi