Quand une soirée cohésion des Espoirs de Toulon sème la panique

(F. Porcu/L'Équipe)

Un automobiliste toulonnais a eu la peur de sa vie, mardi soir, quand un groupe d'Espoirs du RCT qui participaient à une soirée cohésion sont apparus cagoulés par la fenêtre de leur véhicule arrêté à un feu rouge.

La blague n'a pas été du goût de tout le monde. Mardi, comme cela arrive très souvent dans une saison de rugby, les Espoirs du club toulonnais participaient à une soirée cohésion où il était notamment question de déguisements façon commando militaire, avec cagoules et armes factices de rigueur. Les joueurs circulaient dans la ville dans un 4x4 noir affolant un automobiliste toulonnais qui a imaginé le pire en voyant leurs accoutrements.

« Dans ma tête, ça n'a fait qu'un tour, raconte-t-il dans les colonnes du quotidien Var-Matin. J'ai pensé à l'attentat du 14 juillet à Nice, aux fusillades sur les terrasses de Paris. Je me suis dit : "Il va tirer dans tous les sens". Et moi, j'étais coincé dans ma bagnole. [...] Je me suis dit que j'allais mourir. Je me suis garé sur le bas-côté et j'ai appelé la police. »

Après une rapide enquête, les autorités ont identifié l'origine du trouble. Et les auteurs de cette blague de mauvais goût devront s'acquitter d'une convocation au commissariat.

« On s'excuse publiquement », vient de déclarer Pierre Mignoni, le directeur du rugby du RCT, en conférence de presse. Et d'ajouter : « Il y a des choses qui n'ont pas à être faites, surtout dans le contexte d'aujourd'hui ».