Sortie de route pour Sébastien Ogier, soucis mécaniques pour Sébastien Loeb

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Deuxième abandon en deux jours pour Sébastien Ogier. Tout comme Loeb. (HUIT PASCAL/PRESSE SPORTS/Presse Sports)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Contraints au retrait vendredi lors de la première étape du Rallye du Portugal, Sébastien Loeb et Sébastien Ogier étaient repartis en course ce samedi matin. Mais ils ne sont pas allés très loin .

Ce n'est décidément pas leur week-end. Déjà éliminés de la course à la victoire après leurs soucis de la veille, Sébastien Ogier et Sébastien Loeb ont repris la course ce samedi matin, contre d'énormes pénalités qui les avaient relégués dans les profondeurs du classement (Ogier 50e, Loeb 62e). Le but : emmagasiner de l'expérience au volant de ces nouvelles Rally1 en vue de leur prochaine apparition en WRC, sans doute au Kenya fin juin.

Déjà pénalisés par leur position sur la route (les équipages n'ayant pas terminé l'étape de la veille doivent s'élancer en premiers et faire la trace pour les autres), les deux Sébastien ont connu de nouveaux soucis dès la deuxième spéciale du jour. Contraint de rouler au ralenti à cause d'une perte de puissance sur sa Ford Puma, Loeb a concédé plus de trois minutes. « Je dois avoir 100 chevaux, je me suis arrêté pour faire un reset mais ça n'a rien changé. On va regarder sur la liaison ce qu'on peut faire », expliquait le pilote M-Sport sur la ligne d'arrivée. Sans solution, il a dû abandonner peu après.

Parti avec un retard de dix-sept minutes dans la spéciale, Sébastien Ogier s'est lui fait piéger aux alentours du dixième kilomètre. L'arrière de sa Yaris immobilisé dans un profond fossé en contrebas de la route, l'octuple champion du monde a passé trente minutes dans cette mauvaise posture, avant de repartir. En mesure de s'élancer dans l'ES12, Ogier s'est à nouveau arrêté plusieurs minutes après quelques hectomètres, avant de reprendre la route.

Partis en tête-à-queue dans cette même spéciale, les deux autres français Pierre-Louis Loubet et Adrien Fourmaux connaissent eux aussi une matinée compliquée, le Corse perdant sa cinquième place au bénéfice de Thierry Neuville. Après cette ES 11, Elfyn Evans est toujours en tête du rallye, avec 10''2 d'avance sur Kalle Rovanperä. Takamoto Katsuta est revenu à 1''7 de la troisième place de Dani Sordo.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles