Southgate, fils de Deschamps

·1 min de lecture

Avant le début de l'Euro, alors que l'heure était aux pronostics, la formule consacrée chez la quasi-totalité des observateurs lorsqu'il s'agissait d'évoquer l'Angleterre était simpliste : "Cette équipe possède de bons joueurs, mais un mauvais sélectionneur en la personne de Gareth Southgate." Un slogan catchy, répété en boucle, qui a fini par devenir angoissant pour ses auteurs à mesure que la sélection aux trois lions passait les tours jusqu'à la finale en rendant méthodiquement chèvre tous ses adversaires. Avec en point d'orgue, cette demi-finale face aux chouchous danois. Ce 7 juillet, les hommes de Kasper Hjulmand ne parviennent à frapper au but que 6 fois en 120 minutes, alors qu'ils avaient l'habitude d'arroser leurs opposants plus de 17 fois en moyenne depuis le début de la compétition. Et c'est bien cela qui énerve ces fameux observateurs, qu'ils soient journalistes, consultants ou simples amateurs de football : ces Anglais font…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles