Spalletti-Napoli, les secrets d'un mariage réussi

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Lorsque, le 24 mai 2008, il soulève dans le ciel de Rome la Coupe d'Italie, en compagnie de son capitaine Francesco Totti, Luciano Spalletti est loin de s'imaginer qu'il s'agit là du dernier trophée remporté par la Roma avant un bon bout de temps. En effet, cela fait 13 ans et demi, depuis ce jour, que le club giallorosso n'a plus rien gagné. Spalletti, lui, est allé garnir son armoire à trophées en Russie, au Zénith, pendant que la Roma a souvent gratté des deuxièmes places (avec Claudio Ranieri et Rudi Garcia, notamment), mais sans jamais parvenir à triompher. Or, cet été, l'arrivée de José Mourinho sur le banc romanista a redonné de l'espoir aux tifosi. Avec un coach deux fois vainqueur de la Ligue des champions, et deux fois du Scudetto (en 2010, il avait d'ailleurs terminé premier, deux petits points devant la Roma), tout rêve était permis. Cette arrivée en a pratiquement éclipsé une autre : celle de Luciano Spalletti sur…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles