Un spectateur entre sur la pelouse avec un drapeau arc-en-ciel pendant Portugal-Uruguay

Un homme a défendu trois causes à la fois. (Matthew Childs/Reuters)

À la 51e minute de la rencontre de Coupe du monde entre le Portugal et l'Uruguay, ce lundi, un homme est entré sur la pelouse du stade de Lusail, au Qatar, muni d'un drapeau arc-en-ciel et vêtu d'un t-shirt pour la défense des femmes iraniennes et de l'Ukraine.

Trois causes, un seul homme. À la 51e minute de jeu, un individu a causé l'interruption de Portugal-Uruguay, ce lundi au Qatar, en entrant sur la pelouse du stade de Lusail. Dans sa main droite, un drapeau arc-en-ciel, symbole de la fierté LGBTQ +, interdit par la FIFA et les organisateurs de la Coupe du monde.

En plus, cette personne revêtait un t-shirt bleu, avec des inscriptions sur les faces avant et arrière. Sur le ventre : « Save Ukraine », avec le logo de Superman. Sur le dos : « Respect for Iranian woman », pour la défense des droits des femmes en Iran. Une scène de quelques secondes, avant que cet homme soit plaqué au sol par des membres de la sécurité.

lire aussi : Portugal-Uruguay en direct

L'image restera néanmoins. La réalisation internationale, qui avait choisi de montrer l'arbitre pour ne pas filmer le reste, ne se doutait pas que celui-ci ramasserait le drapeau arc-en-ciel pour le déposer hors du terrain.

Cet homme n'est pas inconnu. Il s'agit de Mario Ferri, surnommé « Il Falco » (« Le Faucon » en italien). Originaire d'Italie, il est devenu célèbre dès 2007 en interrompant des rencontres sportives, toujours vêtu de son t-shirt Superman. Il s'était notamment fait remarquer en demi-finales de la Coupe du monde 2010, et en huitièmes de finale du Mondial 2014. Toujours avec des messages politiques.