Des spectateurs agitent un drapeau ukrainien pendant le match du Russe Andrey Rublev à l'Open d'Australie

Le Russe Andrey Rublev est qualifié pour le 3e tour. (S. Sanders/Reuters)
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Alors qu'il affrontait le Finlandais Emil Ruusuvuori, jeudi au deuxième tour de l'Open d'Australie, le Russe Andrey Rublev a été provoqué par des spectateurs qui ont agité un drapeau ukrainien et l'ont pris à partie.

Au début du deuxième set contre Emil Ruusuvuori, jeudi au deuxième tour de l'Open d'Australie, Andrey Rublev a été interpellé par des spectateurs qui ont agité un drapeau ukrainien au premier rang de la Kia Arena, juste derrière la chaise de l'arbitre.

https://twitter.com/RublevMedia/status/1615960124631252997

Le joueur russe de 25 ans est allé voir l'officiel pour lui demander d'intervenir. « J'ai tout de suite dit à l'arbitre que ce n'était pas pour le drapeau, ils peuvent afficher le drapeau qu'ils veulent, je comprends totalement la situation », a expliqué le 6e mondial à Associated Press.

« Le problème, c'est qu'ils ont commencé à m'insulter et à dire des choses désagréables, a-t-il ajouté. J'ai dit à l'arbitre : "Le drapeau ne me dérange pas, mais s'il vous plaît dites leur au moins de ne pas mal me parler au changement de côté". »

Il y a quelques jours, Tennis Australia avait annoncé l'interdiction des drapeaux russes et biélorusses dans l'enceinte de l'Open d'Australie. « Les drapeaux russes et biélorusses sont bannis sur place à l'Open d'Australie. Notre politique initiale était que les fans pouvaient les apporter, mais ne pouvaient pas les utiliser pour causer des perturbations », indiquait un communiqué fédéral.

Rublev a plusieurs fois affiché son opposition au conflit en Ukraine

Un drapeau russe avait notamment été observé en tribunes lors du premier tour entre l'Ukrainienne Kateryna Baindl et la Russe Kamila Rakhimova. Des supporters ukrainiens avaient alors appelé les services de sécurité et la police à réagir. Un drapeau russe avait également été aperçu sur la Rod Laver Arena lors de la victoire de Daniil Medvedev sur l'Américain Marcos Giron.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Qualifié pour le troisième tour malgré cet incident (victoire 6-2, 6-4, 6-7 [2], 6-3), Rublev, qui affrontera Dan Evans samedi, s'est plusieurs fois positionné contre le conflit qui oppose actuellement la Russie à l'Ukraine. Dès le 25 février 2022, il avait écrit « No War Please » sur une caméra à Dubaï. Puis, lors du Masters de Turin en novembre, il avait utilisé la même méthode pour faire passer son message : « Peace, peace, peace, all we need », soit : « Paix, paix, paix c'est tout ce dont nous avons besoin. »

lire aussi : Le tableau messieurs de l'Open d'Australie