Speedo Mick ne peut pas, il a piscine

SO FOOT

Slip, lunettes et bonnet de bain aux couleurs de son club de cœur. Voilà la tenue qui accompagne les week-ends de Michael Cullen, fan d'Everton depuis les seventies. Mais contrairement aux apparences, celui que l'on surnomme Speedo Mick ne va jamais à la piscine. À 51 ans, l'homme originaire de Dovecot dans le Merseyside, expatrié aujourd'hui à Londres, est devenu depuis deux ans et demi une célébrité à Goodison Park et dans les stades de Premier League. Quand la plupart des supporters empilent les couches pour se protéger du froid, lui regarde son match le torse et les jambes nus. Qu'il vente, qu'il pleuve, qu'il neige, Speedo Mick se trimbale au stade comme s'il allait faire quelques longueurs, dans le but de collecter des fonds pour diverses œuvres de charité. "En tout, j'en suis à plus de 90 000 livres récoltées", assure l'ingénieur lumière de profession, qui a été élu fan d'Everton de l'année par ses pairs, à…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages