Sport plus accessible, parité dans les instances et condamnation du streaming illégal : ce qu'il faut retenir de la loi sport

Alexandra Lopez
·1 min de lecture

Le ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, Jean-Michel Blanquer, ainsi que la ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu ont salué ce samedi 20 mars les avancées majeures contenues dans le texte de loi visant à démocratiser le sport en France.

• Une pratique sportive accessible au plus grand nombre

C'est le premier point de cette loi adoptée par l'Assemblée nationale vendredi 19 mars. La pratique du sport sera désormais facilitée pour les personnes en situation de handicap. Pour se faire, des "référents sport" seront intégrés dans des établissements sociaux et médico-sociaux. Une avancée se fait également concernant le sport-santé. La prescription d'une activité physique adaptée est élargie aux personnes souffrant de maladies chroniques et d'affections de longue durée.

La loi propose également d'élargir l'accès aux équipements sportifs scolaires à tous les autres publics. Désormais, un gymnase uniquement ouvert dans le cadre scolaire, par exemple, devra être accessible en dehors des cours pour les personnes qui souhaitent s'y rendre.

• La parité dans les instances fédérales

D'ici à 2024 pour les sports d'été, et 2026 pour les sports d'hiver, les instances...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi