Rallye-raid - Dakar - Toyota présente sa nouvelle arme pour le Dakar 2022

·2 min de lecture

L'écurie officielle Toyota alignera quatre modèles de son Hilux nouvelle génération au Dakar 2022, en Arabie saoudite (départ le 1er janvier). Nasser al-Attiyah et Giniel de Villiers, tous deux anciens lauréats de l'épreuve, viseront la victoire. La branche rallye-raid du Toyota Gazoo Racing a présenté, depuis son QG sud-africain, son armada pour tenter de décrocher un premier succès sur la version saoudienne du Dakar. Le Hilux 4x4 aligné depuis 2018 a été repensé en profondeur pour répondre à la nouvelle réglementation T1 + qui autorise des pneus plus grands (37 pouces), un débattement de suspensions plus important (de 280 à 350 mm) et une voiture plus large. En souffrance face à Mini ces deux dernières années, Toyota a donc obtenu satisfaction durant ses négociations techniques avec la Fédération internationale de l'automobile, désireuse d'améliorer la balance de performance entre les différents modèles (buggy et 4x4). Ce Toyota GR DKR Hilux T1 + sera également équipé d'un nouveau moteur V 6 essence biturbo, qui remplace l'ancien V 8 atmosphérique.
Mathieu Baumel, copilote de Nasser al-Attiyah « Que que soit le continent, le Dakar reste le Dakar, la course la plus dure au monde » Après avoir apporté sa première victoire à Toyota au Pérou en 2019, Nasser al-Attiyah tentera de s'imposer en Arabie saoudite, qui accueille le Dakar depuis 2020. « Après les nombreux soucis de crevaisons rencontrés ces dernières années, on dispose de cette nouvelle arme qu'on attendait depuis longtemps, commente Al-Attiyah, triple vainqueur de l'épreuve (2011, 2 015 et 2 019). Je l'ai testée ici, en Afrique du Sud, et c'était vraiment incroyable. L'objectif sera bien évidemment de l'emporter. » Toujours parfaitement secondé par son copilote français Mathieu Baumel, Al-Attiyah s'est imposé cette année en Andalousie, au Maroc et à Abu-Dhabi, avec l'ancienne version du Hilux. « Quel que soit le continent, le Dakar reste le Dakar, la course la plus dure au monde », rappelle Baumel.


Même si son unique succès remonte à 2009 (avec Volkswagen), Giniel De Villiers reste un postulant au podium. « J'avais le sourire chaque fois que j'ai pris le volant de cette nouvelle voiture en essais, assure le Sud-Africain. Elle est vraiment géniale à piloter, on a progressé techniquement à chaque séance et je suis impatient d'être au départ. »
De Villiers retrouvera deux compatriotes dans les rangs de l'équipe officielle : Henk Lategan, révélation du début du dernier Dakar puisqu'il était quatrième au moment de son abandon pour sa première participation, et Shameer Variawa, 21e du Dakar 2021. Toyota veut voir ses quatre T1 + à l'arrivée, avec trois dans le top 10 dont un sur la première marche du podium, face à la concurrence d'Audi, Mini et Prodrive.
La structure belge Overdrive engagera de son côté cinq modèles de l'ancien Hilux. Le départ du Dakar 2022 sera donné le 1er janvier à Ha'il et son arrivée sera jugée à Djeddah le 14 janvier. lire aussi La nouvelle Audi de Stéphane Peterhansel

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles