Rallye-raid - Coronavirus - Le Silk Way Rally fait demi-tour face au coronavirus

·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le rallye organisé entre Omsk et Oulan-Bator n'entrera pas, dimanche, en Mongolie où la pandémie est passée au seuil d'alerte rouge. Le parcours est raccourci et recentré en Russie. Au classement général, Guerlain Chicherit est deuxième. Sur recommandation du physicien en chef de l'hôpital de Moscou (Russie), le parcours du dixième Silk Way Rally a été très largement modifié : il abandonne les sept dernières spéciales prévues en Mongolie jusqu'à la capitale Oulan-Bator, en raison de la situation sanitaire, notamment liée au coronavirus (niveau rouge de danger épidémiologique). Elle faisait courir d'énormes risques aux participants et aux organisateurs. La direction du Silk Way a donc recentré son parcours sur le territoire de Russie et réduit les étapes au nombre de cinq au lieu de dix initialement prévues. L'épreuve se conclura mardi 6 juillet, après une étape marathon sur une spéciale de 130 kilomètres parcourue dans les deux sens, les 4 et 5 juillet. Les infrastructures du rallye-raid déployées pour l'installation des centres de lutte contre le Covid-19 en Mongolie Le directeur de l'épreuve, Vladimir Chagin, a donc mis à disposition des autorités mongoles locales, tous les bivouacs et les infrastructures préparés pour les étapes dans le pays afin de faciliter l'installation de centres de lutte contre le Covid-19 et venir en aide aux populations locales.
Samedi, la deuxième étape du rallye (la première d'importance avec 132 km) a vu la victoire de l'équipage russe Vasilyev-Kuzmich (Mini Countryman) mais il ne s'impose que pour une poignée de secondes devant le buggy Century du Français Guerlain Chicherit qui fait son retour en rallyes-raids sur cette épreuve, après six ans d'absence. Au général, Chicherit-Winocq ne comptent que treize secondes de retard sur la Mini de tête et en possèdent une vingtaine sur Yazeed Al-Rajhi (Toyota), le grand favori de l'épreuve, gêné par la poussière du leader du premier jour, Denis Krotov. Un autre équipage français, Pélichet-Larroque (buggy Optimus) figure en 5e position, à 8'45''. À moto, c'est le motard du Bostwana, Ross Branch (Yamaha) qui mène au général, devant Franco Caimi (Hero Motorsport) à 2''26. Dixième de l'étape de samedi, Adrien Van Beveren est 4e au général, à 4'57" de Branch.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles