Tous sports - Les États-Unis ont bien versé l'intégralité de leur contribution à l'AMA

·1 min de lecture

En conflit de gouvernance avec l'Agence mondiale antidopage, les États-Unis ont finalement décidé de ne pas aller au bras de fer en payant les 1,33 M$ qu'ils devaient encore à l'Agence pour 2021. L'Agence mondiale antidopage (AMA) a annoncé ce jeudi que les États-Unis avaient finalement versé l'intégralité de leur contribution financière au titre de l'année 2021 après avoir longtemps menacé de ne pas le faire si l'AMA ne se réformait pas comme les Américains le souhaitaient. Les États-Unis sont après le CIO le plus important donateur (2,93 M$) de l'AMA et ils réclamaient plus de poids dans le processus de décision de l'AMA. En novembre dernier, l'AMA avait adopté des réformes, notamment en augmentant la représentation en son sein des sportifs et des agences nationales antidopage et en créant une commission d'étique indépendante. Mais, dans son épreuve de force avec les États-Unis, elle menaçait de rendre « non-conforme » tout pays ne s'acquittant pas de ses obligations financières. « Je me félicite de la décision (américaine) de verser la deuxième tranche de sa contribution annuelle à l'AMA pour 2021 (de 1,33 millions de dollars), s'est félicité son président polonais Witold Banka. C'est un signe fort du support du gouvernement américain de la mission globale collaborative de l'AMA pour un sport sans dopage. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles