Tous sports - Pour Boris Diaw, « le bon arbitre, c'est celui qui sait se faire oublier »

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Parrain de la 19e édition des Journées Nationales de l'Arbitrage, qui se tiennent du 18 au 29 novembre, Boris Diaw nous donne sa définition du bon arbitre, et se souvient de ceux qu'il a croisés pendant sa carrière. « Montrer les bons côtés de l'arbitrage » : voilà la raison qui a poussé Boris Diaw à être le parrain de la 19e édition des Journées Nationales de l'Arbitrage. Cette opération de sensibilisation, menée en partenariat avec La Poste, permet chaque année de mettre en avant une fonction à part dans le monde du sport. À cette occasion, l'ancien capitaine des Bleus nous a livré sa définition du bon arbitre, avant de se plonger dans la boîte à souvenirs pour rendre hommage à Pascal Dorizon et Dick Bavetta, deux hommes qui l'ont marqué durant sa carrière. lire aussi Boris Diaw, libre arbitre